Remontées mécaniques et hôtellerie en Valais

Des acteurs clés de la chaîne touristique fortement liés

0
Transports et infrastructures
© Etat du Valais: François Perraudin

Les résultats de la saison d’hiver mettent une nouvelle fois en lumière la fragilité d’une activité clé du tourisme valaisan, annoncent les Remontées Mécaniques Valaisannes (RMV), dans un communiqué de presse publié le 11 juin 2014.

Un système de monitoring automatisé de toutes les sociétés de remontées mécaniques valaisannes.

Afin de suivre l’évolution de ce secteur, l’Observatoire Valaisan du Tourisme a mis en place un système de monitoring automatisé, en collaboration avec toutes les sociétés de remontées mécaniques valaisannes. Ce monitoring permet de mesurer de manière très précise la fréquentation et le chiffre d’affaires des sociétés en activité sur le territoire cantonal. Nos premiers résultats pour la saison d’hiver 2013/14 montrent un recul de 3.8% des journées-skieurs et une régression de 1% du chiffre d’affaires par rapport à la saison précédente. Ces chiffres sont disponibles sous la rubrique Tableau de bord de notre site internet.

L’évolution de la fréquentation des domaines skiables valaisans au cours des 10 dernières années : tendance à la baisse et au recul du chiffre d’affaires.

Afin de mettre ces observations en perspective avec les 10 dernières années, nous publions ici (fig. 1) une série de données construites par « Laurent Vanat consulting » pour le compte de l’association des Remontées Mécaniques Suisses. Durant cette période, le Valais a enregistré entre 8 et 10 millions de journées-skieurs par an, soit environ 30% de la fréquentation nationale. La figure 1 montre que la fréquentation de nos domaines skiables est bien à la baisse durant ces 10 dernières années, avec des saisons meilleures que d’autres, comme par exemple celles des hivers 2007/08 et 2008/09. Les variations de fréquentation d’une saison à l’autre sont tributaires entre autres des tendances de consommation de loisirs, de la force du franc suisse par rapport à l’Euro, du calendrier des vacances mais également des conditions météorologiques et d’enneigement.

Rmeth2

Ainsi, la forte chute de la fréquentation enregistrée en 2007, près de -5% des journées-skieurs, s’explique principalement par des conditions d’enneigement très mauvaises au cours de l’hiver 2006/2007. A l’inverse, les saisons 2007/2008 (+12% par rapport à la saison précédente) et 2008/2009 (-1%) ont connu de très bonnes conditions d’enneigement et des hivers avec une fréquentation record, tout comme dans les autres pays de l’arc alpin. Depuis 2008, la fréquentation des domaines skiables valaisans est repartie à la baisse d’année en année, avec une nouvelle chute drastique de près de 9 % des journées-skieurs en 2010/2011. L’évolution du chiffre d’affaires total des sociétés de remontées mécaniques valaisannes suit également la même tendance à la baisse (fig. 2).

Qu’en est-il de la situation en Suisse et dans les pays voisins ? Selon les données dont nous disposons, la fréquentation des domaines skiables helvétiques, calculé en indice de journées-skieurs, évolue négativement depuis au moins 2000/01 en Suisse et en Valais. En revanche, en Autriche et en France, cet indice est positif. Souhaitez-vous plus d’informations à ce sujet ? Consultez alors notre publication intitulée « Focus Remontées Mécaniques 2012 ». Disponible ici.

Rmeth3

Remontées mécaniques et hôtellerie : ces deux poids lourds du tourisme n’ont pas d’autre choix que de travailler ensemble pour relever les défis qui les attendent.

Le recul des nuitées hôtelières enregistrées en Valais a un impact sur la fréquentation des domaines skiables, annonce les RMV dans leur communiqué de presse. En effet, nuitées hôtelières et journées-skieurs suivent la même tendance au recul, comme le montrent les figures 3, 4 et 5. Néanmoins, il est difficile de démontrer scientifiquement si le recul des nuitées est la cause du recul des journées-skieurs ou vice-versa, tout comme on ne trouve pas de réponses satisfaisantes à la question de savoir si c’est l’œuf ou la poule qui est apparue en premier ! Un fait est certain : ces deux secteurs, poids lourds du tourisme alpin, ont tout intérêt à travailler ensemble pour relever les défis qui les attendent, comme le changement de comportement des clients, le développement du tourisme de quatre saisons ou encore pour s’adapter aux impacts du réchauffement climatique en cours.

Rmeth4

Rmeth5

Rmeth6

Références

Laurent Vanat consulting http://www.vanat.ch/6665.html

Remontées Mécaniques Suisses http://www.seilbahnen.org/fr/La-branche/Faits-chiffres/Monitoring-saisonnier

Office fédéral de la statistique, base de données HESTA, http://www.bfs.admin.ch/bfs/portal/fr/index/themen/10.html

 

 

 

comments powered by Disqus