Le point sur le thermalisme valaisan

Une étude de l’Observatoire Valaisan du Tourisme

0
Transports et infrastructures
Le point sur le thermalisme valaisan

 En Suisse, le canton du Valais est l’une des principales destinations thermales du pays, avec les cantons des Grisons, de Saint-Gall, de Zurich et d’Argovie. En Valais, 6 destinations thermales se partagent le marché : Breiten, Brigerbad, Leukerbad (Loèche-les-Bains) dans la partie germanophone ainsi que Saillon, Ovronnaz et le Val d’Illiez dans la partie francophone.

Le Valais, tout comme les Grisons, bénéficie d’une particularité : des établissements à proximité immédiate de grands domaines skiables. De plus, la majorité des centres thermaux valaisans proposent un hébergement hôtelier et de la restauration, secteurs complémentaires qui constituent une part importante du chiffre d’affaires de la branche, lequel avoisinait 60 millions de francs suisses en 2011, comme en 2012. L’activité se dégrade toutefois depuis 2009, tant en Valais que dans les Grisons, avec un chiffre d’affaires s’inscrivant en baisse, dans la lignée du recul amorcé par l’ensemble du tourisme suisse dès 2008.

La demande de « cures thermales » liée aux soins de nombreuses maladies est en recul, cependant, l’offre d’eau thermale demeure un atout important en termes de marketing. Les spécialistes du secteur doivent en effet se démarquer de la concurrence directe des spas, des centres de massage et de soins qui se multiplient dans les centres urbains, ainsi que des parcs de loisirs aquatiques qui ne disposent pas d’eau thermale. Pour faire face à ce repli de la demande, le secteur bénéficie d’importants investissements : ce sont plus de 350 millions de francs suisses d’investissements qui sont planifiés pour la période 2012 – 2014. Le virage est dès lors entamé en direction du « wellness », un tourisme de bien-être et de détente, mêlant des prestations diverses telles que «spas», « centres de remise en forme » ou « thermoludisme », c’est-à-dire la découverte des plaisirs de l’eau thermale, synonyme de calme et de relaxation.

Dans ce sens, l’établissement Thermalbad Brigerbad a décidé d’une refonte totale de son site, avec l’ambition de devenir un véritable pôle d’attraction régionale pour les loisirs aquatiques. On peut citer également l’établissement Thermes Parc Val d’Illiez lequel poursuit le développement de sa structure d’hébergement ; ou encore le centre Thermalp – les Bains d’Ovronnaz qui innove avec son nouveau «Panoramic Alpine Spa », offrant un espace réservé aux naturistes, et un espace traditionnel accessible en maillots de bains.

Notre focus

 

En Suisse, le canton du Valais est l’une des principales destinations thermales du pays, avec les cantons des Grisons, de Saint-Gall, de Zurich et d’Argovie. En Valais, 6 destinations thermales se partagent le marché : Breiten, Brigerbad, Leukerbad (Loèche-les-Bains) dans la partie germanophone ainsi que Saillon, Ovronnaz et le Val d’Illiez dans la partie francophone.

Le Valais, tout comme les Grisons, bénéficie d’une particularité : des établissements à proximité immédiate de grands domaines skiables. De plus, la majorité des centres thermaux valaisans proposent un hébergement hôtelier et de la restauration, secteurs complémentaires qui constituent une part importante du chiffre d’affaires de la branche, lequel avoisinait 60 millions de francs suisses en 2011, comme en 2012. L’activité se dégrade toutefois depuis 2009, tant en Valais que dans les Grisons, avec un chiffre d’affaires s’inscrivant en baisse, dans la lignée du recul amorcé par l’ensemble du tourisme suisse dès 2008.

La demande de « cures thermales » liée aux soins de nombreuses maladies est en recul, cependant, l’offre d’eau thermale demeure un atout important en termes de marketing. Les spécialistes du secteur doivent en effet se démarquer de la concurrence directe des spas, des centres de massage et de soins qui se multiplient dans les centres urbains, ainsi que des parcs de loisirs aquatiques qui ne disposent pas d’eau thermale. Pour faire face à ce repli de la demande, le secteur bénéficie d’importants investissements : ce sont plus de 350 millions de francs suisses d’investissements qui sont planifiés pour la période 2012 – 2014. Le virage est dès lors entamé en direction du « wellness », un tourisme de bien-être et de détente, mêlant des prestations diverses telles que « spas », « centres de remise en forme » ou « thermoludisme », c’est-à-dire la découverte des plaisirs de l’eau thermale, synonyme de calme et de relaxation.

Dans ce sens, l’établissement Thermalbad Brigerbad a décidé d’une refonte totale de son site, avec l’ambition de devenir un véritable pôle d’attraction régionale pour les loisirs aquatiques. On peut citer également l’établissement Thermes Parc Val d’Illiez lequel poursuit le développement de sa structure d’hébergement ; ou encore le centre Thermalp – les Bains d’Ovronnaz qui innove avec son nouveau «Panoramic Alpine Spa », offrant un espace réservé aux naturistes, et un espace traditionnel accessible en maillots de bains.

Lien vers l'étude

- See more at: http://www.tourobs.ch/fr-ch/analyses/analyses-thematiques/transport-et-infrastructures.aspx?action=detail&id=6834#sthash.yr1xbMNd.dpuf
comments powered by Disqus