Le camping de luxe: un retour à la nature, mais dans le confort

0
Hébergement
Le camping de luxe: un retour à la nature, mais dans le confort

Selon l’Office fédéral de la statistique, en 2012, 65 établissements offraient 8016 places de camping en Valais, région touristique qui se place ainsi en première position quant à l’offre au niveau national. En revanche, le Tessin fait mieux que le Valais pour ce qui est de la demande. 

En 2012, la fréquentation des terrains de camping tessinois s’est élevé à 773 609 nuitées (26,1 % du total national) contre 411 358 nuitées en Valais (13,9 %), qui se classe ainsi en deuxième position sur un total de 12 régions touristiques helvétiques (1).

Selon Elisabeth Ottiger (2), « product manager » au sein du Touring Club Suisse (TCS), association qui outre diverses facettes de la mobilité regroupe 28 campings sous sa bannière « TCS Camping », les campings restent un mode d’hébergement très prisé des familles. Depuis longtemps, la tendance n’est plus à l’achat d’équipement car les hôtes cherchent des installations déjà toutes équipées. Passer ses vacances dans un camping peut relever d’un choix financier, mais ce n’est de loin pas la seule motivation. Le choix social, comme se retrouver entre amis ou vivre une expérience en pleine nature, est tout aussi important. De plus en plus de campeurs cherchent à conjuguer luxe et confort à des initiatives durables lors de leur escapade dans la nature. Nous vous proposons ci-après une petite exploration de cette nouvelle tendance en France voisine, au Québec et en Suisse. En conclusion, nous présentons le concept de camping Huttopia, une entreprise française qui exploite avec brio cette tendance vers le retour à la nature – dans le confort et le respect de l’environnement.

« Glamping » au Canada et au Québec

Le camping de luxe surfe donc sur la tendance du retour à la nature et propose une offre hybride avec l’hôtellerie. Au Canada, on parle de « glamping », contraction de « glamorous camping », pour qualifier le développement du camping de luxe (3, 4). Cette forme d’hébergement allie le contact avec la nature, le confort et le respect de l’environnement, tout en proposant parfois des prestations de bien-être (spas, etc.) ou des excursions.

Au Québec, 19 % des campeurs québécois  affirment en avoir déjà fait l’expérience (1). Par ailleurs, le réseau de Parcs Canada a introduit le concept du prêt à camper dès 2008 avec la tente « Huttopia », du nom de l’entreprise française qui l’a conçue. Le succès a été immédiat : le nombre d’unités est passé de 60 en 2008 à 249 pour l’été 2013 (4). Ce type d’hébergement dispose de chauffage, de lits et de tout le nécessaire pour cuisiner. Le chauffage permet d’attirer une clientèle automnale, séduite par les couleurs de l’été indien. Certaines tentes sont également spécialement conçues pour accueillir les personnes à mobilité réduite. Fort de ce succès, le réseau de Parcs Canada a décidé de mettre à disposition des visiteurs une centaine de nouvelles unités.

Huttopia 639X211

Photos : La tente fabriquée par Huttopia, en France, a été adaptée aux contraintes naturelles et aux spécificités du climat québécois : ajout d'une porte rigide, de moustiquaires et d'une unité de chauffage. Le concept de tente Huttopia affiche la volonté de revenir aux fondamentaux : la bonne vieille tente en nylon est remise au goût du jour tout en visant le confort maximal. Source : www.sepaq.com/hebergement/camping_huttopia/

En France : l’hébergement de plein air se diversifie

En France, lorsque l’industrie touristique parle de camping, elle fait référence à l’ensemble de l’hébergement de plein air, ratissant plus large que la simple tente de nylon ou le véhicule récréatif. Le « glamping » y est en plein essor et on ne compte plus le nombre de sites qui proposent ce genre d’hébergement : cabanes dans les arbres, sur l’eau, maison de « hobbit » ou en forme de champignon, yourtes et autres tipis... L’Annuaire des campings 4 et 5 étoiles et des hébergements insolites à l’adresse www.lescampingsdeluxe.fr/ vaut la peine d’être consulté pour se faire une idée de l’offre pléthorique existant dans ce domaine : un magnifique inventaire à la Prévert ! Un exemple ci-dessous, avec ces cabanes flottantes aménagées en Franche-Comté.

Franche Comté Cabane Eau

Photo: Hébergement de plein air en Franche-Comté - Source : www.cabanesdesgrandslacs.com/

Notre coup de cœur ? Le camping du domaine de la Dombes - proche de Lyon et de Genève - qui sait tirer profit de ses atouts : une implantation au cœur d’une zone naturelle d’importance européenne pour la protection des oiseaux, un paysage unique constitué d’innombrables étangs, une biodiversité étonnante (5). Le camping offre de l’hébergement de plein air traditionnel, des cabanes dans les arbres, des « Flo’tentes », des « Lov’Nids », version moderne de la nuit à la belle étoile. Le campeur passe une nuit à l’affût des oiseaux, au bord d’un étang, avec tout le confort dont il rêve. Le petit déjeuner lui est servi très tôt permettant ainsi au campeur-naturaliste de vivre en direct le réveil de la nature depuis son nid douillet, tout en avalant ses croissants au beurre.

Dombes Collage 640X173 (1)

Photos: Flo’tentes : camper sur l’eau / Lov’nids : version moderne de la nuit à la belle étoile… Source : http://domainedeladombes.com/lodge/

En Suisse et en Valais

En Suisse, les « TCS Campings » - le plus grand groupement de campings en Suisse -  se mettent à la page et ont déjà mis sur le marché des « Pods » (6), sortes de cabanes écologiques nichées en pleine nature. Cette écoconstruction utilise exclusivement des matériaux de construction et d’isolation durables. Ce nouveau concept d’hébergement vient de Norvège et connaît un franc succès depuis quelques années, en particulier en France voisine et en Grande Bretagne, précise Elisabeth Ottiger, du TCS (2).

Pod Tcs Resized

Photo: Installés en pleine nature, les « pods » du TCS sont construits en bois massif et isolés avec de la laine de mouton. Source : www.tcs.ch/fr/voyages-camping/camping/locatifs/tcs-pods.php

La vague du camping glamour atteint aussi les rives du Valais. Une initiative spectaculaire a vu le jour tout récemment en Bas-Valais, aux Giettes. Un hébergement « écotouristique de luxe » est proposé été comme hiver dans 15 tentes igloo de 40 mètres carrés chacune. L’hébergeur propose de nombreuses activités de loisirs: ski, ballades en traîneaux à chiens, sauts en parapente…

 

Whitepods Collage Resized

Photo: « Whitepod » aux Giettes, Bas-Valais. Vues intérieure et extérieure, au-dessus de la « mer de brouillard ». Source : www.whitepod.com/summer/

Le concept des campings « Huttopia » en France : l’innovation au service du marketing

Huttopia est une société qui conçoit et exploite des campings avec une volonté de minimiser l’impact sur l’environnement et de s’engager dans le tourisme responsable, tout en jouissant d’une forte visibilité malgré le fait de ne pas recourir à un label (7). Comme indiqué plus haut, le concept de l’entreprise « Huttopia » se propage avec succès dans les réseaux de parcs du Canada. Dans un entretien publié en décembre 2011 (7), Fanny Kaufman, responsable des études pour Huttopia, explique la démarche marketing de son entreprise. Celle-ci a fait le choix délibéré de ne pas être labélisée. En effet, les labels sont souvent ciblés soit sur une image verte dans la conception, soit sur une image technique en proposant différentes options d’équipement. Huttopia, après avoir étudié les labels de près, s’est rendu compte que sa démarche allait souvent beaucoup plus loin. Décision a donc été prise d’utiliser d’autres moyens que les labels pour communiquer sa philosophie et se faire connaître. Il est intéressant à relever que le budget publicité est tout simplement de zéro. L’entreprise mise sur le bouche à oreille ou sur les organes de communication (grands médias et internet) qui se font le relais des nouveaux types d’hébergement proposés. Un nouvel hébergement innovant suffit donc à alimenter le « buzz »… Huttopia utilise aussi un système de réservation sur internet. En 2011, ce système a permis d’effectuer 95 % des réservations en direct, avec internet en priorité, et une centrale de réservation.

Conclusions

Il existe un marché désirant vivre de nouvelles expériences d’hébergement en plein air. Le « glamping » interpelle une clientèle qui n’aurait pas choisi le camping traditionnel comme mode d’hébergement. Ce bref tour d’horizon montre également que les offres de loisirs autour des campings doivent être étoffées et attractives. On ne parle pas ici des programmes d’animation du camping mais des offres culturelles, sportives et récréatives dans la périphérie du camping. Il s’agit également de communiquer ces offres de manière séduisante et positive. Ces offres font de plus en plus souvent partie des prestations fournies directement par un camping qui propose parfois, en plus des renseignements habituels, la possibilité d’acheter directement un forfait. Des abonnements « tout compris » ont également fait leur apparition avec succès dans certaines régions, donnant accès à l’aide d’un forfait au transport public, aux musées, aux remontées mécaniques et à la piscine. On simplifie ainsi la vie des campeurs et on augmente leur satisfaction.

Sources

(1) Office fédéral de la statistique (2013). Infrastructure et utilisation – Indicateurs. Terrains de camping. Offre et nuitées pour l’année 2012. www.bfs.admin.ch/bfs/portal/fr/index/themen/10/03/blank/key/03/03.html Consulté le 17 juin 2013.

(2) Communication personnelle, mai 2012.

(3) Barry, Claudine (6 juin2012). Du camping au glamping, l’hébergement de plein air se diversifie. Réseau de veille en tourisme, Montréal. http://veilletourisme.ca/2012/06/06/du-camping-au-glamping-lhebergement-de-plein-air-se-diversifie/ Consulté le 13 juin 2012.

(4) Leclerc, Vincent (24 mai 2013). Le glamping : une tendance qui gagne à être durable. Réseau de veille en tourisme, Montréal. http://veilletourisme.ca/2013/05/24/le-glamping-une-tendance-qui-gagne-a-etre-durable/ Consulté le 17 juin 2013.

(5) Camping Domaine de Dombes. http://domainedeladombes.com/ Consulté le 17 juin 2013.

(6) Touring Club Suisse (16 août 2012). www.tcs.ch/fr/le-club/medias/presse/communiques-de-presse/2012/pods-camping.php Consulté le 13 juin 2013.

(7) Castres, Geneviève (1er décembre 2011). Les campings Huttopia : responsables mais pas labélisés ! www.voyageons-autrement.com/huttopia-campings.html Consulté le 13 juin 2013.

comments powered by Disqus