Tourisme de niche et archéologie

Point de vue sur la situation en Valais

0
Pratiques et activités
Tourisme de niche et archéologie

Les niches continuent de se multiplier, tant du côté des clientèles (solos, femmes, sac à dos, familles, seniors, copines, nouveaux mariés, génération Y, etc.) que du côté des produits (passion ou passe-temps  comme la cuisine, l’ornithologie, les arts, l’histoire, l’archéologie, la musique, la religion, le vin, le sport, etc.). Concernant l’offre proposée en Valais, nous avons déjà abordé quelques niches balbutiantes du tourisme culturel, par exemple le tourisme ornithologique ou encore le tourisme géologique.

Un patrimoine endormi et oublié, tout comme la Belle au Bois Dormant sommeillant en son château

Le tourisme archéologique a déjà une longue histoire en Suisse mais reste relativement confidentiel et largement méconnu du grand public, alors que la recherche archéologique en Suisse est unanimement vantée parmi les spécialistes au plan international.  Actuellement, l’archéologie n’est pas vraiment perçue comme une ressource touristique pour une variété de raisons qu’il n’est pas judicieux d’aborder ici. Cependant, ces dernières années, on assiste en Suisse et aussi en Valais à un frémissement d’initiatives qui révèle à quel point l’archéologie historique et préhistorique constitue un patrimoine endormi et oublié, tout comme la Belle au Bois Dormant sommeillant en son château… alors qu’ailleurs, en Bretagne par exemple, on ne saurait se balader dans la région sans une visite consacrée aux alignements de menhirs de Carnac.

Saint-Maurice au Louvre !

Le cas de l’abbaye de Saint-Maurice d’Agaune est révélateur de cette situation. En effet, l’illustre institution toujours en fonction fêtera en septembre 2014 ses mille cinq cents ans d’existence. À l’occasion de cet anniversaire exceptionnel, pendant les travaux de rénovation du trésor de l’abbaye, la communauté de chanoines a accepté de présenter au Louvre les pièces majeures d’un trésor qui a miraculeusement traversé les siècles et les épreuves. Le Louvre à Paris? Tout simplement l'un des musées les plus célèbres du monde ! Au-delà de ce prodigieux coup publicitaire pour le nouveau musée de l’abbaye et sa région touristique, cet  événement a révélé à quel point le trésor de Saint-Maurice  s’était égaré dans les oubliettes de la mémoire collective. A l’annonce de cette nouvelle, de nombreux valaisans ont pris conscience de la valeur inestimable de ce trésor et d’une notoriété internationale qui ne demande qu’à être exploitée sur le plan touristique. Le défi de mise en valeur est passionnant puisqu’il s’agira à l’avenir de concilier vie spirituelle d’un couvent toujours en activité et exploitation commerciale du site.

Couverture Livre 640X640

Sion, un site archéologique prodigieux sans mise en valeur touristique digne de ce nom

D’autres trésors méconnus, pour certains spectaculaires,  sommeillent encore dans nos musées et dans notre sous-sol. Nous pensons par exemple au site de la ville de Sion dont la présence humaine est attestée avant le Néolithique il y a 7000 ans ! Les monuments mégalithiques du Néolithique, tombes collectives  et stèles gravées, sont incontestablement les pièces maîtresses et aussi les plus spectaculaires de ce site archéologique prodigieux. Elles constituent, tout comme le trésor de l’abbaye de Saint-Maurice, un patrimoine reconnu au niveau international mais oublié au niveau local. Peut-être que leur découverte relativement récente, quelques décennies tout au plus, explique que ces monuments soient encore peu présents dans la mémoire collective. Aujourd’hui, les rares éléments mis en valeurs ne permettent pas de se faire une idée positive de ce patrimoine archéologique exceptionnel. Qui voudra bien réveiller la belle princesse endormie ?

Stèles Néolithiques 092 Photo Rhofer2 640X960

Transformer notre riche héritage en atout touristique

Transformer notre riche héritage en atout touristique est possible, c’est du moins l’avis d’experts et de spécialistes du tourisme qui publient leurs réflexions et exposent des exemples de réalisations récentes dans une publication intitulée « Archaeotourism, Archéologie et tourisme en Suisse » dont nous présentons quelques exemples d’innovations dans le blog suivant.

Référence

Photo en titre: Vue de la présentation actuelle des stèles de la nécropole du Petit-Chasseur à Sion, dans le bâtiment de l'Ancien Pénitencier. Photo Musée d'histoire du Valais, Robert Hofer.

Cynthia Dunning, Annemarie Willems (eds) 2013.  Archaeotourism : Archäologie und Tourismus in der Schweiz / Archéologie et tourisme en Suisse. Actes du colloque de Thoune. Edition bilingue français / allemande, Bienne, 109 p.

comments powered by Disqus