Analyse météo de l'été 2013

0
Météorologie
Analyse météo de l'été 2013

Juin 2013: week-ends maussades

Le premier mois de l’été 2013 s’est montré très légèrement plus frais que la moyenne en Valais (écart thermique de -0.2°C). En plaine, les températures se sont même révélées normales. Les périodes fraîches du début et de la fin du mois ont compensé les jours de canicule juste après le milieu du mois. L’ensoleillement s’est révélé tout à fait normal, alors qu’il a nettement moins plu que d’habitude (seulement 2/3 de la somme habituelle de précipitations). Ceci fut particulièrement marqué dans la région de Sion (1/3 de la normale). Malgré ces statistiques, la météo de juin 2013 nous laisse une impression très mitigée. Cela est dû aux week-ends plutôt maussades. En effet, en prenant la moyenne des 5 week-ends uniquement, on relève un léger excédent de précipitations (7%) et un petit déficit d’ensoleillement (-17%). En outre, le déficit thermique s’avère plus important (-0.7°) qu’en prenant la moyenne en considérant aussi tous les jours ouvrables.

Juillet 2013 : digne d'un mois d'été

Juillet 2013 s’est avéré nettement plus chaud que normal. En effet, en Valais, l’excès thermique s’est élevé à 1.7°C par rapport à la période de référence 1981-2010 et même à 2.5°C par rapport à celle de 1961-90. C’est d’ailleurs le premier mois de l’année 2013 qui enregistre un écart positif significatif de températures. En outre, l’ensoleillement s’est montré plutôt excédentaire (+12%). Quant aux précipitations, elles furent presque normales mais se révèleraient déficitaires sans la journée copieusement arrosée du 29 juillet. Cette statistique de juillet montre qu’un hiver rigoureux et un printemps pourri ne prédisent pas forcément un mois de juillet indigne de l’été. Le même cas de figure s’est d’ailleurs produit en 2010. En revanche, en 2011, après la sécheresse et les températures records au printemps, juillet fut plutôt pourri. Contrairement à juin 2013, la bonne impression de la météo de juillet est encore renforcée si on considère uniquement les week-ends. En effet, l’excès thermique des week-ends de juillet s’est élevé à 3°C (par rapport à la période de référence 1981-2010), le soleil a brillé près de 30% plus que d’habitude alors que la somme de précipitations n’a guère dépassé les ¾ de la normale.

Août 2013 : météo très favorable

Août 2012 et 2011 s’étaient avérés caniculaires, avec des excès thermiques avoisinant les 3.5°C par rapport à la moyenne 1961-90. Août 2013 s’est par contre montré moins caniculaire (mis à part les six premiers jours) qu’août des deux années précédentes, mais quand même plus chaud que normal. L’écart positif de températures a ainsi atteint 2° par rapport à la moyenne 1961-90 ou 0.8° par rapport à la norme 1981-2010. Ce sont néanmoins les précipitations déficitaires (moins de ¾ de la normale) et l’ensoleillement plutôt excédentaire (+14% de la normale) qui ont caractérisé la météo d’août 2013. Cette dernière fut donc très favorable aux activités de plein air. A noter que le déficit de précipitations fut surtout marqué dans le Valais romand (guère plus de la moitié de la normale). L’impression de beau temps est même légèrement  renforcée si on tient compte uniquement des jours fériés et des week-ends : ensoleillement excédentaire de +22% de la normale et écart thermique de +1.2° par rapport à la norme 1981-2010. Après juillet 2013, la poursuite d’un temps clément en août 2013 renforce donc encore le constat qu’un hiver rigoureux et un printemps frais et humide n’impliquent pas forcément un été pourri.

Septembre 2013 : Quelques belles journées

Septembre 2013 fut caractérisé par un ensoleillement très légèrement supérieur à la normale (+2%) et des précipitations plutôt déficitaires (-4%). En revanche, septembre 2012 fut très légèrement moins ensoleillé que d’habitude (-3%) et caractérisé par des précipitations plutôt excédentaires (+19%). Cette différence peut s’expliquer par des périodes de temps anticyclonique stable plus prolongées qu’il y a un an : de belles journées encore estivales du 1er au 6 septembre 2013 et d’été indien du 20 au 25 septembre 2013. A noter que le déficit de précipitations fut surtout marqué dans le sud-est du canton. En septembre 2013, l’excédent thermique (+1.0°C par rapport à la norme 1981-2010 ou +1.6°C par rapport à la période de référence 1961-90) s’est aussi révélé deux fois plus grand qu’en septembre 2012 (+0.8°C par rapport à la moyenne 1961-90). En ne prenant que les week-ends de septembre 2013, l’impression de beau devient plus relative. En effet, on relève un manque d’ensoleillement de 20% et des précipitations 1.5 à 2 fois plus importantes que d’habitude. Ceci est dû en particulier aux dimanches pluvieux des 8 et 15 septembre 2013.

Octobre 2013 : Très doux malgré un manque de soleil

Octobre 2013 s’est révélé nettement plus doux que normal (écart thermique de +2°C par rapport à la norme 1981-2010 et +2.8°C par rapport à la norme 1961-90). En comparant avec octobre 2012 lorsque l’excédent thermique s’élevait à 1.4°C (par rapport à la norme 1961-90), octobre 2013 s’est révélé encore deux fois plus doux. Cet excédent thermique fut surtout marqué dans la vallée du Rhône, en raison de la domination des conditions météo plutôt dépressionnaires. Au niveau suisse, il s’agit même du quatrième mois d’octobre le plus chaud depuis 150 ans. Octobre 2013 fut par contre moins ensoleillé (-17%) et plus arrosé que d’habitude (+12%). Le temps s’est toutefois montré plus clément en Haut-Valais, avec des précipitations déficitaires. Quant à octobre 2012, il s’est révélé plus sec que normal (-17%). A l’instar de septembre 2013, les week-ends d’octobre 2013 fut passablement boudés par le soleil.

comments powered by Disqus