Le partage de données révolutionne le voyage

Synthèse du 11 au 17 octobre 2013

0
Tendances globales
Le partage de données révolutionne le voyage

Le partage de données révolutionne le voyage

Après avoir été utilisée dans le Grand Canyon et les îles Galapagos, c’est dans les Alpes suisses que la technologie Trekker est aujourd’hui mise à contribution. Grâce à cette dernière, les amateurs de randonnée peuvent visionner le parcours pédestre de leur choix sur Google Maps. Ils n’ont donc plus rien à envier aux skieurs (les plans de pistes avaient été mis en ligne début février). Il convient aussi de relever une nouvelle fonctionnalité dans la dernière version de Google Maps. Désormais, Google Maps peut tirer les données de voyage du compte Google de l’internaute. Autrement dit, cherchez l’aéroport de Genève sur Google Maps et votre prochain vol au départ dudit aéroport s’affichera instantanément. Idem pour les réservations d’hôtels ou restaurants. Pour l'heure, la fonction est disponible uniquement aux États-Unis et en anglais.

Selon Expedia, grâce au partage d'informations sur le déplacement des voyageurs, le voyage pourrait être à l'aube d'une « révolution technologique transformatrice ». Une vision d’autant plus susceptible de se réaliser que les voyageurs âgés entre 18 et 30 ans sont friands de technologie et moins sensibles que leurs aînés à la question de la protection de la vie privée. Ce n’est pas un hasard si – là où certains hôteliers se posent encore la question de l’intérêt du wifi dans les chambres – MGM Resorts International a fait appel à Cisco pour assurer un wifi de haute qualité à ses clients de Las Vegas. Avec pas moins de 28’000 chambres connectées simultanément au même réseau, Las Vegas, peut se targuer de posséder sur son territoire le plus grand réseau wifi hôtelier du monde. Pourquoi un tel investissement ? Parce que les clients de MGM Resorts International ce sont ces « millennial travelers » qui impactent le paysage du voyage à mesure qu'ils acquièrent le pouvoir d'achat et le pouvoir de décision au bureau. Par ailleurs, plus le temps passe et plus les femmes occupent des postes clefs dans les organisations. Aussi, les entreprises touristiques avant-gardistes s’intéressent déjà à la clientèle d'affaires féminine. En effet, selon une étude de BMI Regional, ses besoins et priorités en voyage diffèrent de ceux de leurs homologues masculins.

Un tourisme orienté plaisirs

C’est bien connu, les retombées économiques du tourisme culturel sont importantes. Plus de 1,5 milliards de retombées économiques en  Ile-de-France. Mais, à lire le rapport de la Cour des Comptes 2012, il faudrait impérativement faire précéder à l’investissement culturel des études portant sur les profils des touristes. En parallèle, c’est au développement de nouveaux modèles de financement et de gouvernance des sites touristiques qu’il convient de s’atteler. En Valais, on relève déjà des changements dans ce sens avec le regroupement des offices du tourisme autour de la valorisation des atouts touristiques de la plaine du Rhône. Fruit de cette volonté commune, une brochure vante auprès des excursionnistes les sites d’intérêts de la plaine du Rhône et les multiples activités que l’on peut y pratiquer. Celles-ci doit appuyer l’offre de montagne, comme celle par exemple de Nendaz, capitale des cors des Alpes. À défaut de pouvoir proposer la visite du lieu de tournage d’un film aussi prestigieux que « Au service secret de Sa Majesté », les prestataires touristiques valaisans ont compris l’intérêt à proposer une offre complémentaire.

Mais de l’autre côté de la frontière, la concurrence est rude. Itinéraires sportifs à travers la montagne, itinéraires en moto pour les amoureux de l’asphalte et fous de routes en lacets, itinéraires culturels pour découvrir le patrimoine historique, itinéraires du goût pour découvrir les produits locaux – la Vallée d'Aoste regorge de trésors. A coup sûr, ces derniers parleront aux touristes qui séjournent dans la région. A ceux d’entre eux qui aiment être encadrés, les professionnels du tourisme valdôtain proposent de très nombreuses activités organisées: visites guidées de sites naturels d’exception, excursions en autocar vers les châteaux de la vallée ou dégustations commentées. Dans ce dernier registre  culinaire, il convient de s’intéresser également à la France voisine. A l’image de la Vallée d’Aoste, la région Rhône-Alpes est en effet une destination de choix pour les gastronomes. A Lyon, il est deux rendez-vous à ne manquer le mois prochain : le « Marché des Saveurs de Rhône-Alpes » le 7 novembre et le « Salon du chocolat » qui se tiendra dans la capitale gastronomique du 8 au 11 novembre. En Autriche, vous goûterez aux plaisirs de la neige sans devoir renoncer au confort : De nombreuses destinations de ski se distinguent en effet par une haute qualité de services, à l’image de l’hôtel „Die Sonne“ à Saalbach-Hinterglemm. Celui-ci propose une prise en charge des enfants pour laisser les parents profiter de l’espace bien-être de l’hôtel. Le bien-être, un objectif de vacances partagé par de nombreux autres voyageurs et qui gagne en importance. En effet, selon une étude publiée lors du premier Global Wellness Tourism Congress (GWTC), le voyage bien-être est en croissance de près de deux fois le taux du tourisme total mondial. Ils seraient des millions chaque année à la recherche de destinations combinant plaisir et santé émotionnelle, spirituelle et physique. Dans ce sens, le projet-pilote des CFF consistant en la livraison des bagages à domicile cadre fort bien dans cette tendance au voyage plaisir et sans contraintes.

comments powered by Disqus