Labellisation réussie et monitoring scientifique d’un sentier de randonnée : le Mullerthal Trail au Luxembourg

0
Pratiques et activités
© ORT MPSL

Comme chacun sait, la mise en réseau des acteurs du tourisme  pour défendre un produit commun reste un défi fondamental. Dans ce contexte, fédérer les professionnels grâce à la quête d’un label est un moteur possible. Au Luxembourg, cette stratégie s’est en tout cas révélée payante pour promouvoir un sentier de 112 kilomètres, que l’on peut parcourir en 6 étapes : le Mullerthal Trail. Celui-ci a obtenu le prestigieux label européen Leading Quality Trails  - Best of Europe, car, au-delà des sentiers naturels, des belles vues, des attractions naturelles et culturelles et d’un balisage efficace, le Mullerthal Trail offre aussi un véritable produit avec des hébergements et des restaurateurs qualifiés à la clé, le tout accessible en un clic de souris sur le site internet http://www.mullerthal-trail.lu/

 

Balisage1

« Consommer du sentier » : la question de la disponibilité du service est cruciale

 

Au Luxembourg, le processus de labellisation est pris en charge par l’Etat et non par le milieu associatif, comme c’est le cas en France par exemple, explique Mme Sandra Bertholet de l’Office Régional du Tourisme de la Région Mullerthal, qui n’hésite pas à parler de « consommer du sentier ». En effet, sans prix, un produit n’est pas vendable et sans produit, aucune promotion efficace n’est possible ni d’ailleurs de vente sur le marché international. Voilà pourquoi la question du label était fondamentale pour les acteurs de la région Mullerthal surnommée aussi « la petite Suisse luxembourgeoise ». En effet, à quoi sert un sentier bien balisé si l’hôtelier et le restaurateur ne sont pas prêts à accueillir le randonneur ? La question de la disponibilité du service est donc fondamentale. Il s’agit ici d’accueillir des randonneurs aux souliers crottés, d’accepter des pèlerines mouillées, de permettre aux randonneurs de parfois s’enregistrer à des horaires peu conventionnels, de se restaurer tôt le matin, et tout ça avec le sourire… 

Le Mullerthal Trail propose donc un produit régional complet inspiré d’initiatives similaires en Allemagne et en Autriche, les leaders incontestés de l’écotourisme et du tourisme nature en Europe. Pour la mise en place du produit, la Région Mullerthal a travaillé avec les gardes forestiers et les associations locales. Tous les balisages, peints sur les arbres, ont été réalisés par les mêmes personnes et dans le cadre de programmes de réinsertion professionnelle dirigés par le secteur social.

 
Balisage2

Suivi scientifique: une condition sine qua non au succès du "produit" sentier

Deuxième aspect novateur du projet : un monitoring scientifique de la fréquentation et une analyse du profil des clientèles qui parcourent le sentier ont été mis en place dès l’obtention du label. Pour Mme Sandra Bertholet, le monde du tourisme ne peut plus aujourd’hui se passer d’un suivi professionnel des produits mis sur le marché. Il s’agit là à la fois d’une question de crédibilité face aux élus locaux mais aussi d’efficacité dans la gestion des flux touristiques.

6 capteurs ont donc été installés pour mesurer la fréquentation, quasi en temps réel (transmission des données via le mobile), aux 6 étapes proposées dans le produit « Mullerthal Trail ». Ces mesures ont été combinées avec une enquête approfondie auprès des randonneurs qui parcourent le sentier. Ainsi, au total, 383 entretiens qualitatifs ont été réalisés à toutes les étapes du Mullerthal Trail. Les premiers résultats complets sont tombés en 2015. Tout d’abord, les compteurs ont révélé une fréquentation surprenante en janvier et février, époque de l’année où tous les hébergeurs étaient fermés ! Le mois de mai a également cartonné, une heureuse surprise pour tout le monde.  Ensuite, les entretiens qualitatifs ont révélé nombre d’éléments pour la compréhension des clientèles, données cruciales qui seront utilisées pour effectuer un marketing ciblé du produit.

Ainsi, l’enquête révèle que 40% des randonneurs se sont mis en tête « d’accomplir » le parcours complet. Ceux-là viennent spécifiquement pour le produit Mullerthal Trail. Les 60% restant (dont 40% sont des familles) sont des visiteurs qui réalisent une petite boucle, à la journée, à pied ou à vélo. Quant à la provenance des visiteurs, bon nombre sont des Allemands qui aiment la randonnée, bien sûr, mais connaissent aussi la valeur du label. Cette clientèle voyage avec hébergement et restauration à la clé. Pour les acteurs du Mullerthal Trail, les Allemands seront donc la future cible de leur action marketing. Autre élément important révélé par l’enquête sur le terrain, 85 % des randonneurs suivent un balisage précis mais nombreux sont ceux qui parcourent d’autres petits sentiers locaux. Le Mullerthal Trail joue donc ici le rôle d’un produit phare régional. 

 Marche 3Impact économique des randonneurs

Aujourd’hui, le randonneur ne se contente plus de seulement randonner ! Il visite des attractions  touristiques, profite de la gastronomie, s’intéresse au patrimoine et à la culture locale. Cette clientèle est extrêmement intéressante en raison de son niveau de dépenses élevé (110 euros par jour pour les adeptes du grand parcours sur le Mullerthal Trail). De plus, les randonneurs séjournent plus longtemps : 5 nuitées au total contre 2 seulement pour le touriste « en général ».  A l’avenir, les initiateurs du projet Mullerthal Trail souhaitent que les hébergeurs s’identifient encore plus au produit randonnée et qu’ils s’adaptent aux besoins des clients. Cet enjeu sera au centre du processus de renouvellement de la certification en 2017.

Sources :

6es assises nationales des randonnées et activités de pleine nature, Saverne, 26-27 avril 2016. Atelier 2 « Mise en réseau et promotion à l’international ». Présentation de Mme Sandra Bertholet, Office Régional du Tourisme de la Région Mullerthal – Petite Suisse Luxembourgeoise, «  La mise en réseau et la labellisation européenne du Mullerthal Trail : quelles sont les retombées économiques ? » 

comments powered by Disqus