A l’assaut des Alpes, en toute simplicité !

0
Tourisme durable
A l’assaut des Alpes, en toute simplicité !

La conférence internationale « Tourisme durable dans les Alpes : un défi (sans alternative) » organisée par la présidence allemande de la Convention alpine a eu lieu à Sonthofen (Bavière) le 8 juin 2016. De nombreuses thématiques y ont été abordées. Celles liées à la mobilité et à l’authenticité ont suscité d’intenses débats.

Génération Y et développement durable, une histoire d’amour naissante ?

Dans un article précédent, l’OVT parlait de la génération Y et de l’intérêt de cette jeune clientèle pour l’économie collaborative. Dans le projet Youth Alpine Express, économie collaborative rime avec développement durable. En effet, ce projet lancé par la CIPRA (Commission Internationale pour la Protection des Alpes) vise à promouvoir un mode de vie plus durable dans les régions alpines. Pour ce faire, le concept est simple : rejoindre un lieu dans les Alpes en limitant son impact environnemental au maximum à l’aide de la méthode « Tout va bien avec 100 points ».

Youth Alpine Express est une belle réussite pour la promotion d’un tourisme et d’un mode de vie durable dans les régions alpines. Ici, pas de donneurs de leçons mais des groupes de jeunes habitants de l’arc alpin qui partagent leur expérience, créent des liens, découvrent et font découvrir une autre manière de voyager.

 1

Cristina Dalla Torre, membre du conseil des jeunes de la CIPRA et de l’équipe italienne du Youth Alpine Express explique : « l’intérêt de cette expérience est que le temps consacré au voyage est plus intéressant que la destination elle-même ». A vélo, en train, en auto-stop et même à pied, voilà les moyens de transport que les participants ont utilisé pour rejoindre Milan durant l’expo universelle, Ruggell (LI) pour la conférence annuelle de la CIPRA ou encore Bassano del Grappa (I) pour le parlement des jeunes de la convention alpine. Cristina Dalla Torre se souviendra longtemps de ses hôtes, chauffeurs et compagnons de voyage avec lesquels elle a partagé un petit bout de vie et quelques kilomètres !

Un élément de plus en faveur de l’économie de partage ? Dans tous les cas, ce sont les contacts entre touristes et autochtones qui sont mis en valeur ici. L’intérêt de ces contacts est bien compris par les initiateurs du projet Bergsteigerdörfer qui a su mettre en avant à merveille les habitants de villages alpins pittoresques et au caractère bien trempé.

Bergsteigerdörfer – l’apologie de la simplicité

La rencontre avec les habitants, la recherche d’authenticité et la découverte des différentes cultures, socles identitaires des régions alpines, constituent donc des atouts touristiques. Le projet Bergsteigerdörfer (villages d’alpinistes) peut se targuer de remplir tous ces critères. L’idée du projet est de faire connaître ces villages typiques grâce à la promotion d’un « nouveau » tourisme. En effet, durant le 19ème siècle, le tourisme alpin s’est développé sous l’impulsion des alpinistes. Bergsteigerdörfer se recentre sur ces acteurs et sur l’essentiel : la montagne.

 2

Mais à quoi peut bien ressembler un de ces villages d’alpinistes ? Eh bien, il se caractérise tout d’abord par son caractère typiquement alpin, teinté d’ambiance villageoise, le tout dans un paysage intact et avec une infrastructure touristique limitée. On comprendra donc que les valeurs transmises par ces villages est bien loin du tourisme de masse. Une certaine honnêteté et de l’humilité émanent également de ce projet. Comme l’a souligné Roland Kals, de nombreuses régions alpines sont entrées dans une véritable course aux superlatifs. Les mêmes éléments sont reproduits partout, plus grands, plus haut, plus loin… mais pas forcément plus innovants. Les Bergsteigerdörfer proposent tout simplement de redécouvrir la montagne, pour de vrai et sans artifices. Une authenticité retrouvée, n’est-ce pas finalement le nec plus ultra de l’innovation ?

 

Sources :

Conférence Tourisme durable dans les Alpes : un défi (sans alternative), 8 juin 2016 à Sonthofen Allemagne.

Österreichischer Alpenverein & Deutscher Alpenverein, 2015. Kleine und feine Bergsteigerdörfer zum Geniessen und Verweilen. Österreichischer Alpenverein: Innsbruck.

Photo en titre: http://youthalpineexpress.eu/trips/gallery

 

comments powered by Disqus