Et si l’hôtel s’ouvrait aux locaux

0

Eprouvée par l’avènement d’Airbnb, l’hôtellerie traditionnelle s’interroge. Pour certains, l’heure est venue de se réinventer, d’apporter de nouveaux concepts, quitte à « être en rupture avec soi-même ». Repenser l’interaction sociale dans son hôtel, s’associer aux plateformes collaboratives, se rapprocher des habitants, offrir de nouveaux services : les métiers de l’hôtellerie se redéfinissent. Pour Sébastien Bazin, PDG du groupe AccorHotels, les hôtels se sont toujours efforcés de faire venir des voyageurs. Mais, selon lui, l’enjeu de la clientèle locale est énorme car elle est six à sept fois supérieure à celle qui voyage. L’objectif est donc de lui faire passer les portes de l’hôtel qui devient progressivement une « Open House » ou un « Social Hub », un endroit ouvert sur son environnement où les gens du quartier viennent se rencontrer ou travailler. Les établissements Mama Shelter et Moxy de Marriott ont déjà lancé ce concept. Avec son projet « Nest », AccorHotels propose des services de proximité (p. ex. : conciergerie d’appartements, transport de chaussures chez le cordonnier, restitution de voitures de location, impression de billets, etc.) Quant à CitizenM et AloftBruxelles, ils assurent un service de ravitaillement, 24 h sur 24. En plus de son potentiel économique, le service aux habitants ouvre de belles perspectives en termes de retombées d’image. Lire l’articleVoir l’interview de Sébastien Bazin, PDG d’AccorHotels.

comments powered by Disqus