Culture et événementiel à Saint-Maurice et Monthey

Entretien avec Caroline Dayen et Tiffany Müller

0
Pratiques et activités
Culture et événementiel  à Saint-Maurice et Monthey

Photo en titre « Radio Chablais »: Caroline Dayen (à gauche), Tiffany  Mülller (à droite)

 « On veut faciliter l’accès à la culture » affirment avec enthousiasme Tiffany Müller, déléguée touristique et culturelle de la ville de Saint-Maurice et Caroline Dayen, directrice de Monthey Tourisme. « La ville de Saint-Maurice est parfois considérée comme lourde d’histoire et pas très « fun ». De son côté, la ville de Monthey a un long passé industriel. Apporter plus de légèreté à leur ville respective, voilà donc la noble mission de Tiffany Müller et de Caroline Dayen.

« Lourde d’histoire », l’expression sonne juste pour Saint-Maurice et son abbaye, qui a fêté en 2015 ses 1500 ans d’activité religieuse, sans interruption depuis l’an 515 ! Pour Caroline Dayen, « apporter plus de légèreté » signifie simplement s’ouvrir aux autres. La culture se doit d’aller à la rencontre de tout un chacun. A Monthey, il s’agit de profiter des lieux ou des espaces insolites.  A Saint-Maurice, le défi de mise en valeur est tout aussi passionnant puisqu’il s’agit de concilier ici vie spirituelle d’un couvent toujours en activité et exploitation commerciale du site.

Un tourisme de passage

Saint-Maurice et Monthey vivent essentiellement d’un « tourisme de passage ». Le pèlerin en route pour Rome par la via Francigena ou en visite à l’abbaye pour vénérer les reliques du saint martyr participent grandement aux nuitées générées dans la petite ville. A Monthey, les visiteurs de passage sont essentiellement liés à un tourisme d’affaires, dans cette ville où l’industrie pèse de tout son poids économique. Aujourd’hui, la culture est un élément de positionnement pour toutes les petites villes qui s’égrènent dans la vallée du Rhône (la fameuse « plaine » des valaisans) précise Jean-Pierre Pralong, directeur de Culture Valais. La ville de Monthey, elle, a choisi l’image de ville insolite, à l’exemple de sa grande sœur française, la célèbre Nantes, qui a finalement réussi à émerger de son passé industriel grâce à la mise en tourisme de la culture, comprise ici au sens large.

Monthey l’insolite

Collage

Monthey © Alain Rithner, festival hik et nunk, Théâtre du Crochetan © Monthey Tourisme

 

La stratégie de Caroline Dayen est d’organiser des manifestations dans des lieux insolites, avec un « positionnement culturel décalé ». Ainsi, le festival des arts vivants hik et nunk est un véritable projet de collaboration de la part des entités culturels et du tourisme. L'édition 2016 a regroupé plus de 20 concerts, spectacles ou événements dans 13 lieux de la ville. Des manifestations culturelles se déroulent également dans les jardins de l’hôpital psychiatrique de Monthey, qui dispose d’une équipe d’animation culturelle spécialement dédiée à l’ouverture de l’hôpital sur le monde et donc, sur la vie…

L’événementiel permet également de secouer le cocotier. Ainsi, l’événement intitulé « l’Envers du décors » a fasciné un public curieux par nature. La visite des coulisses des lieux culturels, les théâtres par exemple, a attiré la foule des grands jours. La « balade des chantiers » a elle aussi connu un succès inespéré. Même d’affreux trous peuvent devenir amusants lorsqu’on les visite équipé d’un casque de chantier sur la tête! Pour le reste, le tourisme industriel n’est encore qu’à l’état de projet. C’est une tendance à laquelle la ville de Monthey souhaite répondre, vu l’importance de l’histoire et du patrimoine industriel de la région. Les industries ouvrent d’ailleurs facilement leur porte.

Capture Musique

www.montheytourisme.ch/

Saint-Maurice se réveille d’un long sommeil

A Saint-Maurice, l’abbaye s’était endormie avec son trésor, au risque d’un oubli éternel. La plupart des jeunes suisses en service obligatoire dans l’armée helvétique ont vécu des séjours ponctuels dans cette bourgade qui était devenue une véritable caserne. Peu ragoutant pour le visiteur. Heureusement, le prince charmant est passé par là et la Belle a fini par se réveiller. En effet, le jubilé de Saint-Maurice a apporté une grande visibilité dans les médias nationaux et internationaux. À l’occasion de cet anniversaire exceptionnel, pendant les travaux de rénovation du trésor de l’abbaye, la communauté de chanoines a accepté de présenter au Louvre les pièces majeures d’un trésor qui a miraculeusement traversé les siècles et les épreuves. Le Louvre à Paris? Tout simplement l'un des musées les plus célèbres du monde ! L’abbaye dispose aujourd’hui d’un musée digne de son trésor spirituel et artistique.

Capture

www.abbaye-stmaurice.ch

Dépoussiérer Saint-Maurice

Et Tiffany Muller peut capitaliser sur cet écrin. Les manifestations mises en place connaissent un succès grandissant. Le marché monastique tout d’abord, où des communautés religieuses exposent chaque année les produits de leur activité monastique. Lumina et sa fête de la lumière ensuite, où l’éclairage naturel, à la torche ou aux bougies, sied tout à fait à l’ambiance mystique des lieux. Mais le profane n’est pas oublié à Saint-Maurice, bien au contraire. Ainsi, l’année dernière, « Nuances Pop » a démarré en couleurs et en musique dans la Grand-Rue, revêtue à l’occasion d’une décoration insolite. L’idée est d’offrir tout à la fois une animation durant l’été et de collaborer avec les restaurateurs et les commerçants du lieu. Retrouver des couleurs, au sens propre et figuré.

Collage Nuancespop 2016

© Saint-Maurice Tourisme

Théâtres et expositions 

Autres institutions culturelles vénérables : les théâtres. Ceux de de Monthey et de Saint-Maurice drainent un public en provenance de tout le Valais francophone. L’engouement des jeunes pour le théâtre est bien réel et les enfants ne sont pas oubliés puisque Monthey dispose d’un site spécifiquement dédiés à ce très jeune public, le théâtre de la Bavette. A Saint-Maurice, les expositions temporaires au Château visent également le jeune public et les familles avec comme thématique les histoires dessinées. En 2016, l’exposition sur la biologie du Marsupilami a fait vibrer le public. Cette année, c’est Alice aux Pays des Merveilles qui sera à l’honneur.

Collage Expos

Le Pass bienvenue : la culture gratuite pour les nouveaux résidents

Caroline Dayen et Tiffany Müller cherchent à mélanger les publics et à rendre accessible la culture à un large public, toute génération confondue. Le message et la pédagogie n’est pas oublié.  Car la culture est aussi un outil d’intégration, c’est bien connu. C’est pourquoi Monthey et Saint-Maurice viennent de lancer conjointement  le Pass bienvenue, sur le modèle de celui de Sion. Tout nouveau résident, confédérés ou étrangers, se verra ainsi gratifié de l’entrée gratuite dans douze lieux culturels de la région. Un bel exemple de coopération entre deux régions voisines.

 

comments powered by Disqus