Plateformes de réservation en ligne, des partenaires de distribution incontournables pour les hôtels en Suisse

0
Marketing et distribution
Plateformes de réservation en ligne, des partenaires de distribution incontournables pour les hôtels en Suisse

Les coûts de distribution vont devenir un facteur concurrentiel toujours plus important dans l’hôtellerie. Une évolution qui s’explique aussi par la dépendance grandissante des établissements à la distribution en ligne. Pour ce qui est du partenariat établi entre les plateformes de réservation en ligne (communément appelées OTA pour online travel agencies) et les hôtels, environ 70% des établissements d’hébergement en Suisse appliquent les clauses de parité dites restreintes. Les hôtels qui différencient leurs prix doivent s’attendre à des sanctions de la part des OTA. C’est ce que révèlent les résultats détaillés d’une étude menée auprès de 329 hôtels en Suisse par l’Institut de Tourisme de la HES-SO Valais/Wallis à Sierre.

Faits saillants

  • Les coûts de distribution d’un hôtel en Suisse représentent 7,8% de l’ensemble des coûts, ce qui peut être qualifié de substantiel en comparaison avec les 42% de charges de personnel en moyenne. Pour quatre hôtels sur dix, les coûts de distribution représentent même entre 10 et 20% des coûts totaux.
  • Environ 70% des hôteliers interrogés appliquent les clauses de parité dites restreintes. Ceux qui différencient leurs prix sont enjoints à respecter les clauses de parité. Les OTA ont déjà prononcé les sanctions suivantes à l’encontre des hôteliers: exclusion, exclusion du programme de preferred partner, classement moins bon, etc.
  • Le taux de commission moyen prélevé par les OTA s’élevait à 13,6% en 2016. Un établissement sur quatre (26.8%) a versé 15% de commission et 8% des établissements ont payé plus de 15% de commission. Les petits hôtels s’acquittent généralement de commissions moins élevées (au-dessous de 13% pour les hôtels avec moins de 20 chambres) que les grands établissements (14% de commission et plus pour les hôtels de plus de 50 chambres). On peut présumer que les établissements de plus grande taille participent davantage au programme de preferred partner et obtiennent donc un meilleur classement sur les plateformes. Pour les hôtels qui présentent une meilleure disposition à payer, cela génère plus de réservations. Pour une grande majorité des établissements (86.8%), le taux de commission est resté stable par rapport à l’année précédente, toutefois près d’un établissement sur dix a quand même connu une hausse.
  • En 2016, les OTA ont réalisé un chiffre d’affaires estimé à 1.1 milliard de francs et ont encaissé environ 150 millions de francs au titre de commissions. Cela correspond à près de 34‘000 francs par hôtel et par an, autrement dit 1‘100 francs par chambre et par an.
  • 14% des hôtels indiquent avoir déjà lancé des offres via Airbnb (actuellement ou par le passé) et deux tiers de ces établissements semblent être satisfaits de ce nouveau canal de distribution. L’impact d’Airbnb sur les nuitées est par contre plus difficile à évaluer pour les hôteliers. Un bon tiers d’entre eux (43%) ne sait pas si Airbnb est responsable d’un recul des nuitées et 38% des hôteliers interrogés ne peuvent pas encore cerner avec précision les conséquences de l’arrivée de ce nouvel acteur sur le marché. Airbnb ne semble donc pas faire concurrence aux trois OTA dominantes sur le marché.  
  • Plus de 27% de toutes les nuitées en Suisse, tant dans les villes que dans les régions de montagne, ont été générées par des plateformes de réservation en ligne en 2016. Cela étant, les trois géants de la réservation hôtelière, à savoir booking.com, Expedia et HRS, totalisent à eux trois les 93% du marché des plateformes en ligne.

 

Des résultats partiels de l’étude ont déjà été publiés en février 2017 sur tourobs. Les résultats détaillésde l‘étude sont disponibles au format PDF en annexe.

* Forte croissance en 2016 des plateformes de réservation en ligne dans la distribution hôtelière suisse (publication février 2017)

 

Rapport

 

Pour plus d‘informations:

HES-SO Valais, Institut de tourisme (ITO)

PrRoland Schegg

Téléphone: 027 606 90 83

Mobile: 076 439 46 50

E-mail: roland.schegg@hevs.ch

 

Contexte de l‘étude

Depuis 2003, Roland Schegg de l’Institut de Tourisme (ITO) de la HES-SO Valais à Sierre réalise régulièrement des études en collaboration avec hotelleriesuisse, portant sur le développement des canaux de réservation dans l’hôtellerie suisse. L’enquête actuelle a été réalisée en février 2017 auprès de quelques 2000 membres d’hotelleriesuisse et de quelques 1800 hôtels issus de la banque suisse de données hôtelières et se base sur les résultats issus de 329 réponses exploitables.

comments powered by Disqus