Internationalisation du ski et nouvelles attractions

Les tendances en bref

0
Tendances globales

Innsbruck a déjà accueilli les jeux olympiques d’hiver en 1964 et en 1976 et la cité alpine souhaitait à nouveau  attirer la prestigieuse compétition en 2026. Mais le rêve s'est arrêté net sur le mur des votations. La vox populi a dit non. Tout comme Sion, Innsbruck proposait bien sûr des Jeux « durables » et comptait sur l’enthousiasme de sa jeunesse. L'Autriche pouvait se vanter cette année d’être la première destination de ski en Europe. En effet, la France a perdu son rang de leader européen du ski au profit de l’Autriche, les Etats-Unis conservant leur statut de numéro 1 mondial.

Du côté de la Chine, qui veut elle aussi développer l’industrie de l’or blanc, les fédérations suisses et chinoises de ski s’allient pour porter le projet olympique sur ses fonds baptismaux en 2022. Pour commencer, Swiss-Ski va aider la Fédération chinoise de ski à développer ses infrastructures sportives de base. Le but du gouvernement chinois est d’enthousiasmer 300 millions de Chinois pour ces sports ! Si l’empire du milieu possède déjà quelque 200 domaines skiables, le gouvernement souhaite multiplier ce chiffre par cinq d’ici 2030. D’ailleurs, les Chinois peuvent déjà skier en été, dans le plus grand parc de ski intérieur du monde, à Harbin (nord-est du pays). Cette attraction est perçue comme un symbole de l’explosion en cours des sports d’hiver dans le pays asiatique. En quête de nouveaux talents pour les jeux  olympiques d’hiver, la Chine cherche également à développer le ski dans les écoles. Tout un programme…

L’Iran aussi est une terre de neige et de montagnes, un monde auréolé de mystères qui commence à intéresser les skieurs occidentaux. Selon le Grenoblois Baptise Baudier, une culture du ski est bien installée en Iran. Le jeune-homme a créé le site Internet skiofpersia.com en guise de guide, disponible en français et en anglais.

Retour en Autriche. Le pays de Sissi l’impératrice copierait-il la Suisse ? En effet, un bâtiment de 1300 m² sur deux étages a été érigé à 3050 mètres d’altitude sur le domaine skiable de Sölden afin « d’honorer » la mémoire de James Bond 007 : une expérience immersive et interactive est proposée aux visiteurs dont l’ouverture est prévue cet hiver. Une attraction sur le thème de James Bond, qui décidément semble aimer le ski, existe déjà en Suisse. Depuis plusieurs années, le célèbre restaurant tournant du Schilthorn, dans l’Oberland bernois, propose aussi une mise en scène du célèbre personnage d’Ian Fleming dans le décor grandiose du Mönch, de la Jungfrau et de l’Eiger.

Ski Indoor

Crédit photo: Snowticias.com, Flickr

 

comments powered by Disqus