Rapport des nuitées hôtelières novembre 2017

0
Hébergement

  

  • En Suisse

L’hôtellerie suisse a enregistré 1'968'282 nuitées  durant le mois de novembre 2017. Ces chiffres confirment la bonne tendance dans laquelle s’inscrit le secteur depuis quelques mois déjà. En comparaison directe avec l’an passé, la progression est de 4,77%. En prenant en compte la moyenne des nuitées réalisées durant le mois de novembre depuis 2005, la hausse est de 11,06%.

La répartition en fonction de la provenance des hôtes fait apparaître un équilibre relatif entre les nuitées suisses (46,36%) et étrangères (53,64%). Dans l’absolu, le décompte des nuitées étrangères se monte à 1'055'696 soit quelques 140'000 nuitées de plus que celles générées par les hôtes indigènes. Ce sont tout de même les visiteurs étrangers qui, avec +5,29%, affichent une progression plus forte que celles des clients indigènes (+4,17%). La demande étrangère reste encore le principal vecteur de la progression enregistrée en novembre 2017, dans une proportion toutefois moindre que celles connues lors de certains mois précédents.

Lorsqu’on observe les performances par régions touristiques, il apparaît que deux destinations se distinguent grâce à leurs excellents résultats : l’Oberland Bernois (+13,51%) et la région Bâloise (+11,54%). A l’inverse, seules les régions de Suisse Orientale (-2,57%) et d’Argovie (-0,25%) accusent des reculs de fréquentation hôtelière.

  • En Valais

Par rapport à l’année passée, le Valais progresse de 4,13% ce qui est quasiment identique à la moyenne nationale. Principaux concurrents du Valais, les Grisons (+7,52%) et surtout l’Oberland Bernois (+13,51%) réalisent ce mois-ci de meilleures performances. Le canton du Valais (-1,53%) et Argovie (-1,65%) sont les seules régions touristiques à enregistrer des performances négatives sur la moyenne 2005/2017.

La distinction entre les nuitées suisses et étrangères fait ressortir une situation totalement différente que celle décrite ci-dessus pour l’ensemble de la Suisse. Dans des volumes restant toutefois relativement faibles, soit 73'672 nuitées indigènes (70,96%) et 30'143 nuitées étrangères (29,04%), les nuitées indigènes ont constitué l’essentiel de la demande hôtelière en Valais. Cette inversion par rapport à l’ensemble du pays s’explique très certainement par l’attrait du tourisme urbain en arrière-saison et/ou le peu de demande étrangère pour les destinations alpines durant cette même période.  Il est néanmoins intéressant de constater que, de façon relative, la progression par rapport l’année dernière est bien plus forte sur les nuitées étrangères (+9,74%) que sur les nuitées suisses (+2,00%).

Parmi les marchés émetteurs ayant réalisé au moins 3'000 nuitées en Valais durant le mois de novembre 2018, nous relevons encore les progressions de la France (+11,30%) et du Royaume-Uni (+6,10%) ainsi que le recul de l’Allemagne (-24,80%).

 

Retrouvez le rapport mensuel complet, l’historique ainsi que les performances de toutes les destinations valaisannes ici : /fr/faits-et-chiffres/secteurs/hotellerie/

 

comments powered by Disqus