Sondage auprès des restaurateurs valaisans

0
Gestion

Dans le cadre de sa mission, l’Observatoire Valaisan du Tourisme (Tourobs) s’est mis à la disposition de Gastrovalais pour réaliser un sondage auprès d’un panel de restaurateurs valaisans. Au total, 167 réponses valides furent enregistrées lors d’une collecte d’informations qui s’est déroulée entre le 25 avril et le 6 mai.

Les objectifs de l’enquête étaient d’obtenir un état de la situation avant la réouverture des établissements, de mieux cerner la nature et l’étendue des soutiens demandés ainsi que la perception des acteurs face à une reprise placée sous le strict respect des mesures sanitaires.

Les ¾ des réponses proviennent des restaurants traditionnels, pizzerias et cafés. Du point de vue du statut juridique, plus de 80% des répondants sont en raison individuelle ou exploitent une société à responsabilité limitée. La répartition entre les propriétaires et les locataires penche en faveur de ces derniers à raison de 60%.

Près de 70% des sondés ont fait une demande de réduction de loyer et près des 2/3 l’ont obtenue. En moyenne, la réduction demandée se situe aux alentours de 60% du loyer habituellement dû. D’autre part, 92% des répondants ont effectué des démarches en vue de bénéficier d’une réduction de l’horaire de travail (RHT). Ces demandes ont été acceptées pour 85% d’entre eux et à ce jour très peu de collaborateurs ont été licenciés.

En ce qui concerne les indépendants et leurs droits aux allocations pour perte de gain (APG), 85% en ont fait une demande qui a d’ores et déjà été acceptée pour 68% d’entre eux. La situation est plus contrastée en ce qui concerne les indemnisations d’assurances contre les épidémies. En effet, seulement 40% des répondants sont assurés pour ce risque et parmi ceux-ci seulement 20% confirment avoir bénéficié d’une indemnisation. D’autre part, la demande de crédit auprès de la Confédération a été effectuée par 58% des restaurateurs consultés et la quasi-totalité des demandeurs (54%) ont obtenu satisfaction.

Globalement les estimations de pertes de chiffres d’affaires sont de l’ordre de 57% pour le mois de mars, 97% pour le mois d’avril et 86% pour le mois de mai. Pour 70% des répondants, la réouverture partielle de l’établissement est envisageable. La proportion de tenanciers qui pensent, sous certaines conditions, pouvoir s’accommoder des mesures sanitaires s’élève à 82%. Pour l’ensemble de l’échantillon, le respect des mesures sanitaires réduirait toutefois le nombre moyen de places disponibles (terrasse comprise) de 103 à 42.

 

Détail des résultats à visionner ici

 

Photo en titre : François Perraudin © Etat du Valais