Premiers signaux d’une reprise du tourisme en Valais : une analyse des données de recherche et de réservation

0
Gestion

L'impact négatif de la crise du coronavirus sur le tourisme suisse a été analysé en détail par l'Institut du tourisme au début du mois de mai. Une extrapolation des résultats à l'ensemble du secteur du tourisme estime les pertes à quelques 8,7 milliards de francs suisses en 2020. Dans la situation actuelle et aussi longtemps que des décisions claires ne sont pas prises en termes de réouvertures des frontières, le marché suisse est le seul espoir réaliste pour les acteurs du tourisme suisse pour l'été 2020. Selon une consultation d'experts réalisée par Christian Laesser et Thomas Bieger de l'Université de Saint-Gall, on peut s'attendre à une certaine reprise de la demande touristique et à des prix stables, en particulier dans le secteur de la parahôtellerie ainsi que dans les hôtels de vacances qui accueillent régulièrement une plus forte proportion de clients indigènes.

Les résultats de notre enquête auprès des acteurs du tourisme suisse suggèrent que les perspectives pour l'été dans le secteur de l'hébergement sont encore assez mitigées, probablement en raison des restrictions de voyage en général et des incertitudes concernant l'ouverture d'entreprises touristiques en Suisse (l'enquête a été menée avant la publication de la stratégie de déconfinement du Conseil fédéral le 29.04.20). Fin avril, les hôteliers enregistraient un taux de réservation de 24% pour juillet-août (évalué en fonction du nombre de chambres disponibles), avec un taux de réservation de 41%, la situation se présentait de façon légèrement plus positive dans le secteur de la parahôtellerie.

L’analyse qui suit met à profit les données empiriques de l'Observatoire valaisan du tourisme (Tourobs) afin de proposer une évaluation actualisée des perspectives de la saison touristique estivale 2020.

 

Indicateur avancé Google Trends

L’internaute en quête d’un séjour va recourir aux moteurs de recherche comme Google au tout début de sa phase de planification du voyage. Ces outils sont importants dans la phase d'inspiration, de recherche et de décision. Ils sont dans une certaine mesure des indicateurs avancés de la demande touristique. L'énorme impact de la crise du coronavirus sur l'industrie du tourisme peut être constatée, par exemple, dans les analyses de Google Trends. Ce service en ligne de Google indique quels termes de recherche ont été saisis par les internautes sur Google et à quelle fréquence. Le graphique ci-dessous, présente les données de Google Trends relatives aux  termes de recherche liés au secteur de la  parahôtellerie. La période d'observation allant de janvier 2019 à la mi-mai 2020, démontre dans quelle mesure le comportement de recherche des Suisses en matière de voyages est directement lié à l'émergence de la crise mondiale du Covid-19 au printemps 2020. Toutefois, on peut également constater, qu'après l'effondrement massif du volume des recherches au cours des deux dernières semaines de mars et des deux premières semaines d'avril, un regain d'intérêt pour les maisons de vacances se manifeste à tel point qu’il atteint en mai un niveau supérieur à celui de l'année précédente à la même période.

 Graphique 1

Graphique 1 : Evolution des recherches d'appartements et de chalets de vacances dans des recherches Google spécifiques liées aux "voyages" par les Suisses entre janvier 2019 et mi-mai 2020 (Source: Google Trends)

 

Si l’on observe le développement des recherches Google spécifiques aux voyages pour les hôtels en Suisse et en Valais de la part des Suisses, on peut voir que les tendances sont très similaires à celles du secteur de parahôtellerie et qu'il y a également un regain d’intérêt à partir de la mi-avril.

 Graphique 2

Graphique 2 : Evolution des recherches d'hôtels en Suisse et en Valais dans des recherches Google spécifiques liées aux "voyages" par les Suisses entre janvier 2019 et mi-mai 2020 (Source: Google Trends)

 

Une mise en parallèle, sur un même graphique (cf. illustration ci-après), des termes de recherches relatifs à la parahôtellerie et à l’hôtellerie, fait ressortir une évolution similaire pour ces deux types d’hébergement.

 

 Graphique 3

Graphique 3 : Comparaison de l'évolution des recherches d'hôtels et d'appartements/chalets de vacances par les citoyens suisses entre janvier 2019 et la mi-mai 2020 (Source : données de tendance agrégées des figures 1 et 2)

 

Cependant, les données de deux panels de Tourobs dans les sections suivantes montreront si l'intérêt accru sur Google pour la recherche d'hébergements touristiques en Suisse se traduira effectivement par des réservations concrètes.

 

Activités de réservation dans la parahôtellerie valaisanne

Le panel parahôtellerie de l’Observatoire Valaisan du Tourisme (Tourobs) est composé de données provenant toutes les semaines d'agences et d'acteurs de location de biens en ligne. Les données concernent près de 4500 objets répartis sur l'ensemble du canton. Les données sont mises à jour tous les mardis. Jusqu’au moment où les effets de la crise se sont fait ressentir, notre panel indiquait des niveaux de réservations similaires à ceux connus l’année précédente.

 Graphique 4

Graphique 4 : Réservations quotidiennes dans le secteur de la parahôtellerie : comparaison de l'évolution en 2020 (courbe rouge) avec 2019 (courbe grise) (Source : panel parahôtellerie Tourobs)

 

Début février la situation se caractérisait par un recul marqué et continu de la demande. Ce constat se généralise sur l’ensemble du territoire et s’applique autant aux acteurs locaux (agences de locations) que nationaux (sociétés de location en ligne).

A la fin du mois d’avril, on peut observer quelques signes qui indiquent un regain d’intérêt pour les réservations en parahôtellerie. Globalement, l’état des réservations pour la prochaine saison d’été se situe à un volume étant 44% inférieur à celui connu l’an passé. Toutefois, on décèle que des semaines comme celles du début des vacances scolaires ou du début août, atteignent, à ce jour, un niveau de réservations dont le recul se limite à environ 25%. Une évolution à suivre de près ces prochaines semaines. Précisons encore qu’en représentant plus de 60% des réservations, la part de clientèle indigène est en hausse de près de 18 points par rapport à la moyenne de l’année précédente. 

 

Hôtellerie : Panel « Booking Valais »

Le panel Booking Valais / Seekda est composé des données de réservations sur le Chanel Manager des hôteliers utilisant le programme mis à disposition par l’association hôtelière valaisanne via la plateforme (Valais-Booking). Ces données qui incluent un horizon de réservations à 6 mois, sont transmises hebdomadairement à Tourobs. Transite par ce panel un volume de nuitées équivalant à 10% du total de nuitées générées par l’hôtellerie dans le canton. Autre fait important à noter, les réservations sur ce panel s’effectuent environ deux semaines avant la date d’arrivée dans l’établissement.

 Graphique 5

Graphique 5 : Réservations quotidiennes dans le secteur de l’hôtellerie : comparaison de l'évolution en 2020 (courbe rouge) avec 2019 (courbe grise) (Source: Hôtels Panel Tourobs)

 

L’effondrement des réservations s’observe de façon très significative dès le 10 mars 2020 et se poursuit sans discontinuer jusqu’à la mi-avril. Depuis quelques jours, on observe une courbe qui repart légèrement à la hausse. En date du 26 avril, le volume des réservations avoisine les 75% de celui enregistré l’an passé à la même date. Pour l’heure, il semble que ces réservations concernent plus spécialement la période allant de mi-juillet à mi-août.

 

Synthèse

Nos données montrent les premiers signes positifs d'une reprise du tourisme vers l'été. On ne peut pas encore dire si cela suffira pour une saison estivale économiquement saine. La baisse du chiffre d'affaires entre mars et juin sera massive et le nombre de réservations a également fortement chuté dans de nombreux secteurs et régions au cours des dernières semaines. Le tourisme suisse s'attend donc actuellement à un niveau de réservation encore faible pour l'été. On peut espérer que le vent tournera dans les prochaines semaines et que les pertes seront compensées par une augmentation des réservations de la clientèle suisse. Nous continuerons à suivre l'évolution de la situation et à mettre à jour hebdomadairement nos panels.

 Photo en titre © Etat du Valais / François Perraudin