Performances communicationnelles des offices de tourisme

Synthèse du 18 au 24 octobre 2013

0
Tendances globales
Performances communicationnelles des offices de tourisme

La mise en péril de l’or de nos forêts

En automne, les feuillages accrochent encore la lumière lorsque le sol est détrempé. « C’était l’automne, le plus rouillé des automnes, les vignes jaunes, mangées de vert-de-gris, la terre autour de nous trempée de l’eau.» Dans ces écrits – ici le « Salon ovale » – Corinna Bille évoquait avec force les paysages automnaux valaisans. Déliquescente pour certains, en renouveau pour d’autres, l’espace de quelques jours, en automne, la nature se pare de couleurs chatoyantes, du vert vif au rouge flamboyant. Chaque année à travers le monde, ce spectacle de la nature attire une multitude de touristes. Dans le Berkshire ainsi que dans les Green et les White Mountains (USA), ce dernier génèrerait 8 milliards de dollars en recettes touristiques par an pour la seule Nouvelle-Angleterre, région nord-est des États-Unis d'Amérique. Selon une étude menée par l’Université Nationale de Seoul, cela pourrait bien changer. Avec deux semaines de retard en 2008 comparé à 1982, l’apparition plus tardive de l’automne est un signe d’une modification du régime des eaux induit par le réchauffement climatique.  Or, ce dernier s’observe à travers toutes les saisons. C’est là le véritable problème qui fait craindre une décrue de l’afflux touristique et de ses avantages financiers. En effet, un printemps trop sec et des nuits trop chaudes en automne affectent significativement le feuillage des arbres. De plus, un allongement de la saison de croissance serait favorable aux espèces invasives, telle que la Lymantria dispar, particulièrement friande de feuilles de chêne et de bouleau…Les optimistes rétorqueront à juste titre que l’ensoleillement fait sonner les caisses : Par beau temps, le niveau de consommation est supérieur à celui identifié par temps maussade. D’ailleurs, pour pallier à la morosité du consommateur par mauvais temps, certains cherchent précisément à provoquer des émotions positives en adoptant des stratégies de marketing sensoriel ou en boostant le processus décisionnel du client à coup de rabais. De façon générale, la « météo-sensibilité » des touristes influence de plus en plus les volets financier, marketing et opérationnel des stratégies touristiques. Aussi, sommes-nous nombreux à œuvrer pour la transition énergétique, notamment en recourant plus systématiquement aux énergies renouvelables. Or, ce faisant, nous faisons encourir un risque au paysage et à la biodiversité. Les partenaires du projet transalpin recharge.green cherchent précisément à résoudre ce conflit entre la protection de la nature et la production d'énergie.

Performances communicationnelles des offices de tourisme

Les couleurs de l’automne inspirent aussi les viticulteurs. Rouge, blanc, rosé et…orange ! Vous êtes dubitatifs? Rendez-vous au deuxième Orange Wine Festival en Autriche. Un autre évènement a créé l’évènement en Autriche cet automne : le premier Wedding-Planner-Symposium. Organisé par la chambre de commerce de Vienne, il a réuni près de 30 entreprises de la branche. Toutes très au fait de l’engouement des étrangers à l’idée de se marier dans les montagnes autrichiennes et attentives aux goûts des uns et des autres : les asiatiques aiment le faste, les allemands lui préfèrent le caractère champêtre…Il faut dire que les Autrichiens jouissent d’une coulisse paysagère idéale. Par ailleurs, les prestataires touristiques autrichiens ne semblent jamais à court d’idées innovantes – comme le démontrent les nouveautés dans laTurracher Höhe. Ils sont également passés maîtres dans le marketing de destination et ne semblent pas se poser la question du rôle des organisations de gestion de la destination (OGD) dans le paysage de la distribution des voyages : faut-il ou non envisager un partenariat avec une agence de voyage en ligne ? Globalement, on peut cependant s’interroger sur la corrélation entre promotion touristique et fréquentation touristique au vu du boom touristique que connaissent des destinations, non représentées par un office du tourisme en France, telles que le Sri Lanka et le Cap Vert par exemple. Il est sans doute des imaginaires ou des projets qui font la réputation d’une destination. Par exemple, « Villages Natures » initié et développé par les groupes Euro Disney S.C.A. et Pierre & Vacances Center Parcs et qui porte le qualificatif "Opération d’Intérêt National (OIN)". Mais il y a surtout cette nouvelle figure du voyageur, connecté à la communauté mondiale des internautes pour qui les avis de voyage d’un pair sont déterminants plus qu’une campagne publicitaire officielle et traditionnelle. Comment les offices de tourisme répondent-ils au besoin de vitesse, flexibilité et d’accès instantané au contenu de voyage de ces clients ? Une étude du Digital Tourism Think Tank donne réponse. D’autres sources, nous retiendrons que les voyageurs réservent de plus en plus fréquemment via leur mobile et souvent en dernière minute. Selon Expedia, 82,5% des réservations mobiles se font à J-3 Les réservations de vols, très peu opérées via mobiles, font figurent d’exception. La réservation via desktop n’a donc pas disparu. Il n’empêche : les petites entreprises touristiques, frileuses à l’idée de développer une présence mobile sur internet, feraient bien de s’y mettre. 

comments powered by Disqus