Promotion des territoires ruraux en Italie : la dolce vita de retour ?

Les tendances en bref

0
Tendances globales
Promotion des territoires ruraux en Italie : la dolce vita de retour ?

Selon une nouvelle enquête de TripAdvisor sur les tendances 2018, la visite de monuments et de sites emblématiques demeure l’activité générant le plus grand nombre de réservations par les voyageurs du monde entier. Le nombre de demandes pour des activités culturelles - comme les circuits gastronomiques, les cours de cuisine et les expériences historiques et patrimoniales – a quant à lui explosé au cours des dernières années.

On ne peut que s’en réjouir. Toutefois, l’enquête Tripadvisor ne dévoile pas le revers de la médaille, les monuments les plus célèbres étant aussi les plus courus. Ceci génère tout un cortège de nuisances dû à un afflux massif de visiteurs, phénomène bien connu à Barcelone ou à Venise.

L’Italie justement. Le pays de la dolce vita a décidé d’apporter une réponse volontariste à ce problème : d’une part des sites hyper fréquentés et, à l’opposé, d’autres lieux patrimoniaux tout aussi prodigieux mais délaissés par le tourisme. La quête de l’authentique et du contact avec les locaux est une tendance aujourd’hui bien ancrée dont l’Italie voudrait bien profiter. Le ministre de la culture et du tourisme d’Italie a donc décidé d’investir dans la promotion de ses patrimoines naturels et culturels dispersés dans toute la botte italienne. Un portail interactif des Camini d’Italia (« Chemins d’Italie ») a ainsi été inauguré. Ce genre de service, assez rare au niveau national, présente 6600 km de chemins de randonnée et cherche à pousser les touristes hors des sentiers battus pour découvrir une autre Italie, plus rurale et plus conviviale encore.

Ce fort engagement des collectivités et de l’Etat pour rééquilibrer les flux touristiques constitue une démarche originale à l’échelle d’un pays. A l’occasion de l’Anno dei Borghi (« Année des Villages ») en 2017, Airbnb s’était déjà entendu avec le Ministère du tourisme et l’Association des villages italiens pour mettre à l’honneur une vingtaine de petites localités sur son site. Redynamiser les villages historiques et les zones rurales du pays avec le soutien d’Airbnb, l’Etat italien a donc osé franchir le pas. Le but de toutes ces initiatives n’est bien sûr pas seulement dirigé vers le touriste étranger, mais est également destiné à remotiver les Italiens à passer des vacances dans leur propre pays.

Et cette année 2018, l’Italie l’a déclarée « Année nationale de la gastronomie italienne dans le monde », émaillée de nombreuses activités et expériences. Deux exemples parmi bien d’autres. L’un consiste à mettre en avant des zones où des produits encore fort peu connus pourraient le devenir grâce à la légitimité culturelle des appellations d’origine protégée. Le deuxième vise à présenter la cuisine italienne jusque dans les musées, afin de répondre à la tendance en vogue du « manger local et identitaire » dans les sites culturels et touristique.

comments powered by Disqus