Le bien-être fait aussi du bien au tourisme

0
Pratiques et activités
Le bien-être fait aussi du bien au tourisme

Ralentissement du vieillissement, prévention des maladies cardio-vasculaires, digital detox, cure anti-stress, etc. : face à des préoccupations de premier plan pour la société, le secteur du bien-être déploie une panoplie d’offres toujours plus sophistiquées.

La notion de bien-être est devenue un enjeu crucial pour notre société, au point de la rendre presque indissociable de la notion de santé. De plus en plus de gens recherchent une approche plus préventive que curative de la médecine. Le maintien en bonne santé passe alors par une attention particulière à leur bien-être physique, mais aussi psychique. Soins, activité physique, gestion du stress, gestion de la douleur, programme nutritionnel adapté, éducation thérapeutique : les établissements de bien-être regorgent d’imagination pour proposer une offre à la fois riche et variée.

Observations des tendances dans les centres de bien-être

  • Les pratiques émergentes

Selon Health and Fitness Travel, spécialiste en séjour de bien-être, plusieurs pratiques devraient se renforcer ou faire leur apparition dans un futur proche :

  • Des offres élaborées et ciblées

La gamme de massages, de soins et de traitements s’est largement étoffée. Aujourd’hui, les établissements importent des techniques venues d’ailleurs, valorisent les produits naturels locaux, s’adressent aux jeunes enfants ou encore se dotent de matériel sophistiqué. Les soins vantent leurs effets spécifiques sur certaines régions du corps, pathologies, douleurs, etc. Il y en a pour tous les goûts.

La médecine alternative asiatique pour favoriser le bien-être intérieur. A l’exemple de l’Ayurvéda, une médecine ancestrale indienne qui vise à une purification physique, émotionnel et psychique. Les massages ayurvédiques se popularisent dans les centres de bien-être. En Valais, ils sont pratiqués à Ovronnaz, Anzère ou encore à Val d’Illiez.

D’inspiration asiatique, de nouvelles thérapies par la nature arrivent en Europe. Tel que le concept japonais Shinrin Yoku, où « bains de forêt », proposé par les établissements de La Chaîne Thermale du Soleil. Cette thérapie consiste à se balader de longues heures en forêt à un rythme très lent.

Une offre spécifique pour les familles :Pour attirer les familles, de nombreux sites proposent des massages pour les enfants. En Valais, Brigerbad et les bains du Val d’Illiez en font notamment partie. Le Anzère Spa & Wellness a lancé une formule permettant aux parents et à leurs enfants de vivre cette expérience ensemble.

Massage Anzere 

Source : Anzère Wellness & Spa

 

Démarcation par les spécificités et propriétés des produits locaux : Les centres de bien-être valorisent les propriétés des ressources locales (fruits, plantes, minéraux, etc.) à travers une gamme de produits de traitement ou de cosmétiques. Par exemple, le Walliser Alpentherme de Leukerbad profite de la culture viticole à proximité pour offrir des soins à base de raisins.

Cryothérapie et cabines de froid : Autrefois réservées aux sportifs, la cryothérapie se démocratise. Le principe consiste à s’introduire dans une cabine dont les températures descendent jusqu’à -150°C. Moins froides, les cabines à neige s’installent elles aussi dans les centres thermoludiques.

Caisson de flottaison : chargée en sulfate de magnésium, il procure une sensation de flottaison intense. De plus en plus d’adeptes s’immergent dans cette baignoire hermétique un peu spéciale pour défier les lois de la pesanteur et se relaxer.

Quel intérêt pour le tourisme mondial ?

D’après le Global Wellness Institute, 691 millions de voyages en lien avec le bien-être aurait été effectués de par le monde en 2015. Les dépenses générées par ce tourisme s’élevaient à plus de 482 milliards de dollars. Pour 11 % des séjours, le bien-être était le motif principal du déplacement. Avec 250 millions de séjours en 2015, les Européens sont ceux qui réalisent le plus grand nombre de ces voyages. En revanche, les USA restent le marché le plus lucratif. Les Américains ont dépensé près de 202 milliards de dollars.

La France investit massivement dans ses infrastructures

Avec près de 600 500 curistes accueillis en 2017, le thermalisme est en pleine effervescence en France. Selon le Conseil national des établissements thermaux (CNETh), la fréquentation de ceux-ci aurait augmenté de 1,8 % depuis 2016 et de 20 % depuis 2008. Les centres thermoludiques et les spasconnaissent une croissance encore plus forte, oscillant entre8 et 12 % par an depuis 2015.

Les quelques 825 millions d’euros d'investissements prévus dans l’intervalle 2016-2021 devraient stimuler encore davantage le secteur du thermalisme. Dans la région Auvergne – Rhône-Alpes, le thermalisme s’inscrit comme l’un des axes prioritaires de la politique touristique régionale. Un budget de 20 millions d’euros sera consacré au ciblage de la clientèle « bien-être ».

Les projets de construction fleurissent un peu partout sur le territoire. En Savoie, Brides-les-Bains vient d’accueillir le plus grand spa thermal de France. Dans le Nord, le groupe Les Cents Ciels a ouvert récemment à Lille le plus grand hammam d’Europe. D’une surface de 1 600m2, l’établissement s’inspire du concept des bains romains. D’ici l'été 2019, le groupe doit établir son second centre à Lyon. Dans l’ouest, Nantes et Rennes sont à l'étude.

Bienetre Hammam

Source : Hammam de Lille Les Cents Ciel

L’ouverture ou la requalification d’un établissement constitue une manne précieuse pour les municipalités. Par exemple, le projet du Grand Nancy Thermal qui sera inauguré en 2020 devrait générer une hausse de 5 % des nuitées, et un chiffre d’affaires supplémentaire de 2,6 millions pour les hôtels de la ville.

La Suisse entend renforcer son positionnement

En cohérence avec la stratégie d’un tourisme quatre saisons, Suisse Tourisme a rappelé sa volonté de renforcer son positionnement sur le bien-être.

La réalisation à venir de plusieurs projets d’envergure va dans ce sens.

  • Déjà en novembre dernier, l’Alpine Spa de Lucerne devenait le plus grand centre bien-être hôtelier de Suisse.
  • Dès 2019, Laax prévoit la rénovation de sa piscine intérieure, avec l’intégration d’espace bien-être et d’une auberge de jeunesse. WellnessHostel3000 & Aua Grava, ce concept d’auberge de jeunesse proposant des soins bien-être sera une première.
  • Les Thermes de la Dixence, un futur centre Wellness d’une surface de 3 000 m2, doit ouvrir ses portes sur la commune d’Hérémence en 2020. Cette infrastructure s’intègre au projet plus global Dixence Resort, qui comprendra un complexe hôtelier de 60 chambres et des résidences. Lire

En Valais, le nombre d’entrées aux bains est en augmentation depuis 2013 pour atteindre 1 268 831 entrées en 2017*.

 

La construction de l’offre s’articule certes autour des infrastructures physiques mais également autour d’une autre gamme d’activités annexes proposées par les destinations. Des séances de méditation avec des bols tibétains à Thyon 2000, la découverte de lieux énergétiques sur le glacier d’Aletch, ou le rassemblement annuel de l’Union Européenne de Yoga à Zinal en sont des exemples.

L’agrégation de ces activités annexes participe à la construction d’une offre territoriale globale.

 

 

* 5 sociétés font partie de ce panel. 

Sources :

Emilie Vignon, « France : les stations thermales vont investir 825 millions d’ici 2021 », L’Echotouristique, 2 février 2018

Michèle Sani, « Thermalies 2018. "Marines ou thermales les cures répondent aux maux de la société », Tourmag.com, 5 février 2018

Laurence Albert, « Le secteur du bien-être en plein bouillonnement », Les Echos.fr, 7 février 2018

Nicole Buyse, « Lille s'est offert le plus grand hammam d'Europe », Les Echos.fr, 7 février 2018

Observatoire Valaisan du Tourisme, « Le bien-être et la santé dopent le tourisme. Tendances: le décryptage mensuel de l'OVT », 22 mars 2017

TravelDailyNews, « Twelve emerging wellness spa travel trends for 2018 and beyond », 26 octobre 2017

Piscine Global, « 5 innovations dans les spas pour que votre établissement sorte du lot », 21 juin 2017

Hotel Revue, „Spa- und Skiferien werden bei Schweizern beliebter“, 14 février 2018

eHotelier, „Switzerland’s largest hotel spa opened November 6“, 22 novembre 2017

 

comments powered by Disqus