Digitalisation à tous crins du patrimoine et des musées

Tendances en bref

0
Tendances globales
Digitalisation à tous crins du patrimoine et des musées

« Entre la digitalisation des collections, l’expérience augmentée durant les expositions, l’attrait de nouveaux publics par les réseaux, la question du numérique est cruciale pour les musées en tout genre. Attention toutefois à ne pas en faire une expérience inutile », analyse un article du journal Le Temps. Voici un florilège d’exemples glanés sur le web, qui témoignent que la digitalisation des musées et des lieux patrimoniaux constitue aujourd’hui une véritable tendance lourde.

  • Les musées en concurrence avec la société du divertissement ?

Pour certains professionnels du marketing culturel, la société du divertissement est aujourd’hui en concurrence frontale avec les musées. Avec l’émergence d’un public toujours plus connecté et l’omniprésence des écrans, l’approche ludique semble devenue incontournable. Et la médiation culturelle se trouve souvent au cœur même de cet enjeu.

  • Dépoussiérer les musées grâce au numérique

Un leitmotiv revient souvent : il s’agirait de dépoussiérer le bon vieux musée de grand-papa pour le rendre accessible aux plus jeunes à l’aide de bornes interactives, d’audioguides et d’animations 3D. En France, par exemple, le tourisme de mémoire se modernise dans ce sens afin d’améliorer l’offre touristique. Un musée de Rouen a lancé un concours sur Instagram destiné aux jeunes - fans de selfies - dans le but avoué de redynamiser son exposition d’œuvres d’art et d’attirer davantage de visiteurs. En Suisse, le Musée de la communication, à Berne, a été entièrement rénové et revu et connaît ainsi un succès renouvelé auprès des familles et des enfants. Les dispositifs numériques à la mode y sont certainement pour quelque chose.

  • La réalité augmentée à tous les niveaux

La BBC a lancé une application de réalité augmentée qui permet au public d’explorer des objets appartenant aux collections des musées britanniques et de découvrir les grandes civilisations via une série d’expositions virtuelles. Toujours au Royaume-Uni, un consortium de 13 villes historiques compte investir un million de livres sterling pour développer une application de réalité augmentée qui mettra en scène son patrimoine. Le but : accroître sa visibilité sur le marché international, surtout auprès de la clientèle étasunienne, très friande de vieilles pierres. Avec ses lunettes de réalité augmentée, Epson a convaincu plusieurs musées et sites touristiques souhaitant proposer une expérience de visite enrichie et immersive. Jusqu’ici une vingtaine de projets ont été mis en place à travers le monde. Au Tessin, le parc archéologique de Tremona-Castello propose depuis l’été dernier une visite en lunettes 3D des ruines d’un bourg médiéval. Il s’agit d’une première en Suisse, assure l’Office du tourisme de Mendrisio, à l’origine du projet. « Nous voulions créer une émotion, attirer l’attention du visiteur » précisent les concepteurs.

  • Un musée virtuel pour stimuler sa promotion

Depuis le 14 mars 2018, le National Museum of Scotland est le premier musée ou galerie en Ecosse qui peut se visiter virtuellement sur la plateforme Google Arts & Culture. La technologie numérique et le partenariat du musée avec Google Arts & Culture offrent aux gens du monde entier une nouvelle façon d’explorer le musée et de découvrir ses collections, se réjouit le responsable des médias numérique du musée. Accroître sa notoriété est le but visé. La vidéo de la visite virtuelle du musée est disponible sur Google Art & Culture. Ce marché semble prometteur. Les Chinois ont eux aussi décidé de s’y mettre. Baidu Baike, l’encyclopédie en ligne du moteur de recherche Baidu, projette d’aider plus de 400 musées espagnols à passer au numérique afin de permettre aux visiteurs chinois, mais aussi du monde entier, d’accéder en ligne aux collections des musées. Le concurrent chinois de Google vient ainsi marcher sur les plates-bandes de la plateforme Google Art & Culture.

Vidéo de présentation de la visite virtuelle du musée sur Google Art & Culture.

Museum Googleart

National Museum of Scotland : Visite virtuelle du musée disponible sur Google Art& Culture. (Source: Club-innovation & Culture France)

 

  • Une billetterie numérique

La digitalisation au quotidien des musées, c’est aussi moderniser ses outils de gestion traditionnelle, par exemple en offrant une billetterie numérique innovante. Ainsi, le passeport numérique Pass musée offre un accès libre et illimité à 320 musées, parcs et jardins en Alsace, mais aussi en Allemagne et en Suisse. Avec 45 000 abonnées en 2015, ce passeport constitue une bonne illustration de l’avancée permise par l’outil numérique : au-delà d’une solution numérique, il permet d’élargir la fréquentation touristique d’un territoire et même de faciliter l’éclosion de nouveaux parcours touristiques.

 

Photo de couverture: Robertson G. Adams

comments powered by Disqus