Rapport des nuitées hôtelières mai 2018

0
Hébergement
  • Hôtellerie suisse et valaisanne

Au niveau national, le mois de mai 2018 est positif pour l’hôtellerie. Avec un total de 2 862 967 nuitées, le secteur enregistre une progression de 2,55% par rapport à la même période de l’année précédente. La progression des hôtes suisses (+2,17%) et des hôtes étrangers (+2,81%) est du même ordre de grandeur, les premiers ont généré 1 164 036 nuitées contre 1 698 921 nuitées pour les seconds. En considérant la moyenne 2005/2017, la progression est particulièrement notable puisqu’elle s’élève à 12,89%.

Au niveau des régions touristiques, les résultats sont contrastés. Par rapport à mai 2017, trois régions aux caractéristiques différentes tirent leur épingle du jeu : Valais (+8,38%), Région Berne (+8,29%) et Lucerne / Lac des Quatre-Cantons (+7,33%). Par contre, la Région bâloise subit un net recul (-8,62%), alors que les régions Argovie (-1,86%), Fribourg (-1,63%) et Léman (-1,6%) enregistrent une légère baisse. En prenant la moyenne 2005/2017 pour référence, les résultats changent complètement, puisque la Région bâloise (+23,09%) figure dans le top 3 des progressions, derrière la Région zurichoise (+27,47%) et devant l’Oberland bernois (+22,35%). A l’autre bout du classement, le Tessin (-9,54%), les Grisons (-2,6%) et la Suisse Orientale (-0,2%) sont les seules régions à perdre des nuitées.

  • Valais

Si le Valais est la région qui enregistre la plus forte progression des nuitées par rapport à mai 2017 (+8,38%), il n’en va pas de même par rapport à la moyenne 2005/2017, sa croissance (+10,51%) étant légèrement inférieure à la moyenne nationale. Les deux autres destinations alpines suisses majeures font soit nettement mieux pour l’Oberland bernois (+22,35%), soit nettement moins bien pour les Grisons (-2,6%).

La progression des nuitées en Valais est un peu plus marquée pour les hôtes étrangers (+9,28%) que suisses (+7,5%). Ces deux catégories se partagent à parts presque égales les 142 075 nuitées comptabilisées. Sur le plan des marchés émetteurs, il s’agit de relever la progression des pays voisins, particulièrement de l’Allemagne (+15,35%) qui constitue le principal marché étranger. Notons toutefois que ces fluctuations doivent être prises avec précaution, il s’agit notamment de tenir compte du calendrier des vacances qui montre, par exemple, qu’en Allemagne les vacances étaient plus nombreuses en mai 2018 qu’en mai 2017. Enfin, les marchés chinois (+36,48%) et coréen (+16,58%) affichent une croissance intéressante.

 

Retrouvez le rapport mensuel complet ainsi que tout l’historique ici : https://data.tourobs.ch/Dashboard_Hotel/DashboardHotellerie?canton=vs

comments powered by Disqus