Rapport des nuitées hôtelières mars 2019

0
Hébergement
  • En Suisse

Durant le mois de mars 2019, l’hôtellerie suisse a enregistré 3'348'363 nuitées, soit plus de 39'000 nuitées additionnelles à celles comptabilisées l’année dernière pour la même période. En deux ans, la progression du nombre de nuitées sur le mois de mars atteint presque les 200'000 unités. En comparaison relative avec l’an passé, la progression est de 0,61%. En prenant en compte la moyenne des nuitées réalisées durant les mois de mars depuis 2005, la hausse s’élève à 3,91%.

Tout comme l’an passé, et contrairement au mois précédent, la part de clientèle étrangère surpasse celle de la clientèle domestique. En effet, la répartition en fonction de la provenance des hôtes fait apparaître 47,39% de clientèle indigène contre 52,61% de clientèle étrangère. Dans l’absolu, la somme des nuitées étrangères se monte à 1'761'429 auxquelles s’ajoutent les 1'586'934 nuitées générées par les hôtes indigènes. Par contre, de façon relative, ce sont les visiteurs suisses qui, avec +2,18%, affichent une progression alors que les hôtes étrangers régressent très légèrement (-0,76%).

L’analyse des performances par régions touristiques fait ressortir le très bon résultat du Tessin (+7,83%) ainsi que des performances soutenues pour les Grisons (+3,45%), la Région Bâloise (+2,83%) et Fribourgeoise (+2,53%). A l’inverse des baisses de fréquentation sont enregistrées en Suisse Orientale (-3,32%), dans la Région Lémanique (-3,62%) et à Genève (-4,03%).

Parmi les marchés émetteurs ayant réalisé au moins 60'000 nuitées en Suisse durant le mois de mars 2019, nous relevons les progressions de la Belgique (+28,52%), des USA (+10,64%), de la Chine (+5,04%), de l’Italie (+1,54%), des Pays-Bas (+1,26%) et de la France (+0,55%). A l’inverse les marchés de l’Allemagne (-0,20%) et du Royaume-Uni (-11,30%) accusent des reculs de fréquentation.

  • En Valais

Le canton du Valais réalise une performance relativement stable (+0,53%) par rapport à l’année passée et se situe tout proche de la moyenne nationale. Il convient de rappeler qu’en 2018, la progression de 9,28% décomptée en Valais, fut remarquable. Il est donc logique que les choses se stabilisent cette année. Principaux concurrents du Valais, les Grisons (+3,45%) et l’Oberland Bernois (+1,76%) réalisent ce mois-ci de meilleures performances que le Valais. Sur le long terme les résultats des Grisons sont toutefois à relativiser, le recul se montant à 4,78% alors qu’il n’est que de 3,23% pour le canton du Valais. Des trois régions alpines, seul l’Oberland Bernois réalise au mois de mars 2019 des performances supérieures (+0,47%) à celles de la moyenne depuis 2005.

Tout comme l’an passé, le Valais se différencie de l’ensemble de la Suisse avec une proportion de visiteurs indigènes (54,37%) supérieure aux étrangers (45,63%). Par contre, comme pour l’ensemble du pays, c’est bien la demande indigène et ses 263'019 nuitées (+2,88%) qui progresse alors que la demande étrangère avec ses 220'728 nuitées faiblit (-2,13%).

Parmi les marchés émetteurs ayant réalisé au moins 11'000 nuitées en Valais durant le mois de mars 2019, nous relevons les progressions de la Belgique (+31,79%) et des USA (+12,52%). A l’inverse les marchés de l’Allemagne (-10,97%), du Royaume-Uni (-11,80%), de la France (-2,56%) et des Pays-Bas (-1,69%) accusent des reculs de fréquentation.

Retrouvez le rapport mensuel complet, l’historique ainsi que les performances de toutes les destinations valaisannes ici   

comments powered by Disqus