Rapport des nuitées hôtelières novembre 2019

0
Hébergement
Rapport des nuitées hôtelières novembre 2019
En Suisse

En comptabilisant 2'086’016 nuitées au cours du mois de novembre 2019, l’hôtellerie suisse réalise une progression de 2,99% par rapport à la même période de l’an passé. Cet affermissement de la demande s’inscrit dans la continuité de la hausse de 2,13% déjà constatée l’année passée. Il en est de même pour la moyenne des nuitées réalisées depuis 2005 durant les mois de novembre. Celle-ci fait apparaître une hausse de 15,59% soit légèrement supérieure aux 12,73% constatés l’année dernière.

Comme l’an passé, la répartition en fonction de la provenance des hôtes démontre une prédominance de la clientèle étrangère (52,09%) par rapport aux hôtes indigènes (47,91%). Cette segmentation est quasiment identique à celle connue les deux années précédentes. Dans l’absolu, le décompte des nuitées étrangères se monte à 1'086'622 soit quelques 87'228 unités de plus que celles générées par les hôtes indigènes. Toutefois, une progression relative plus forte (5,91%) est à mettre au crédit de la demande indigène. Les nuitées générées par les visiteurs étrangers affichant une amélioration de seulement 0,45%.

L’analyse des performances par régions touristiques, démontre que seul le canton du Valais se distingue en réalisant une progression à deux chiffres (11,72%). L’an passé, c’était le canton des Grisons qui bénéficiait de cette même situation.

Les autres régions qui présentent des embellies supérieures à cinq points sont Lucerne/Lac des Quatre Cantons (9,13%), la Suisse Orientale (7,02%) et la Région Bâloise (6,50%). A l’inverse, la Région Fribourg (-5,51%), Genève (-5,17%) et l’Oberland Bernois (-0,52%) régressent.

 

En Valais

Avec sa progression de 11,72% par rapport à l’année passée, le Valais réalise une performance très largement supérieure à la moyenne nationale. Basé sur un total de 118'929 nuitées, le volume est toutefois modeste. Les principaux concurrents du Valais, les Grisons (2,41%) et l’Oberland Bernois (-0,52%) sont cette année très nettement en retrait, situation qui s’oppose à celle connue les deux dernières années.

Il convient toutefois de préciser que l’analyse sur le long terme (moyenne des années 2005/2019) démontre que malgré une progression de 12,78%, le Valais se situe derrière l’Oberland Bernois (30,45%) et les Grisons (20,04%).

A nouveau, la distinction entre les nuitées suisses et étrangères fait ressortir une situation totalement différente que celle décrite ci-dessus pour l’ensemble de la Suisse. Dans des volumes relativement faibles, soit 83'372 nuitées indigènes (70,10%) et 35'557 nuitées étrangères (29,90%), les nuitées indigènes ont constitué l’essentiel de la demande hôtelière en Valais. Contrairement à l’an dernier, la progression est bien plus forte sur les nuitées indigènes (14,08%) que sur les nuitées étrangères (6,54%).

Parmi les marchés émetteurs ayant généré au moins 2'000 nuitées en Valais durant le mois de novembre 2019, nous relevons les progressions de l’Allemagne (1,65%), des USA (14,38%), des Pays-Bas (38,67%) et de la France (16,92%) ainsi que les reculs du Royaume-Uni (-20,42%) et de l’Italie (-30,31%).

 

Retrouvez le rapport mensuel complet, l’historique ainsi que les performances de toutes les destinations valaisannes ici :  https://data.tourobs.ch/Dashboard_Hotel/DashboardHotellerie?canton=vs

 

Source de l'image :©Freepick

comments powered by Disqus