Rapport des nuitées hôtelières février 2020

0
Hébergement
  • En Suisse

En février 2020, l’hôtellerie suisse a enregistré 3'312'404 nuitées, ce qui représente une progression de 6,39% par rapport à l’an passé. Comparé au constat fait il y a un an, la dynamique s’inverse. En effet, le mois de février 2019 affichait un recul de fréquentation (-2,65%) par rapport à février 2018. Pour cette année, la tendance haussière (+5,88%) s’observe aussi lorsqu’on prend en compte la moyenne des nuitées réalisées durant les mois de février depuis 2005.

Tout comme l’an passé, la répartition en fonction de la provenance des hôtes (suisses et étrangers) reste relativement équilibrée. En effet, les nuitées générées par la clientèle indigène comptent pour 51,87% du total contre 48,13% pour les hôtes étrangers. Avec une hausse de 7,41%, c’est le tourisme indigène qui progresse plus fortement (+5,32% pour les visiteurs étranger). Parmi les marchés émetteurs ayant comptabilisé au moins 60'000 nuitées durant le mois de février 2020, les progressions suivantes sont à relever : Belgique (+53,21%), Allemagne (+18,81%), Pays-Bas (+15,57%), France (+13,27%) et USA (+11,71%). A l’inverse, l’Italie (-4,76%) et le Royaume-Uni (-0,37%) fléchissent.

L’analyse des performances par régions touristiques montre, qu’à l’exception de celles de Lucerne (-4,48%) et de Fribourg (-0,96%), toutes les autres affichent des performances en hausse par rapport à l’année passée.

  • En Valais

Depuis quelques années, le canton du Valais fait état de bonnes, voire très bonnes performances sur les mois de février. 2020 confirme ce constat avec la comptabilisation de 565'732 nuitées, soit une hausse de 10,39% en comparaison avec l’an passé. Sur la longue période (depuis 2005), la progression est de 4,75%. Les principaux concurrents du Valais, à savoir les Grisons (+11,08%) et l’Oberland Bernois (+3,07%), réalisent également des performances supérieures à celles de l’an passé.

La distinction entre les nuitées suisses et étrangères laisse apparaître une situation moins équilibrée que celle décrite ci-dessus pour l’ensemble de la Suisse. Avec 317'078 nuitées indigènes (56,05%) et 248'654 nuitées étrangères (43,95%), les nuitées indigènes ont constitué la majorité de la demande hôtelière en Valais. Toutefois, de façon relative, ce sont les nuitées étrangères qui affichent une progression (+11,55%) plus forte que les nuitées indigènes (+9,50%).

Parmi les marchés émetteurs ayant réalisé au moins 18'000 nuitées en Valais durant le mois de février 2018, nous relevons encore les progressions de la Belgique (+42,84%), des USA (+30,46%), de l’Allemagne (+25,44%), de la France (+20,34%) et des Pays-Bas (+18,77%) ainsi que, pour la deuxième année consécutive, le recul du Royaume-Uni (-4,03%).

 

comments powered by Disqus