Parahôtellerie – Modèles d’affaires types détaillés

MODÈLE D'AFFAIRES DE TYPE 1 : AGENCE

Le modèle le plus fréquent en Suisse romande est celui de l'agence professionnelle, qui combinait jusqu’alors la promotion immobilière et la gestion locative. Ce modèle classique a l’avantage de garantir la qualité des appartements et le suivi de la gestion / location, mais montre quelques signes d’essoufflement, surtout lorsqu’il s’agit de répondre avec souplesse aux nouvelles attentes des hôtes : courts séjours, tarification adaptée, services supplémentaires, etc.

L'illustration ci-dessous présente, en jaune, la typologie d’acteurs mobilisés dans la filière « agence ». Les relations entre ces acteurs identifiés peuvent prendre plusieurs degrés d’intensité et exister sous plusieurs formes : partenariat financier, coopération, échange d’information, etc.

Filière de la parahôtellerie : l’exemple de la filière spécifique au modèle d’affaires «agence».

 

 

 

MODÈLE D'AFFAIRES DE TYPE 2 : MISE EN RÉSEAU

Pour obtenir une masse critique et trouver des synergies en matière de communication, publicité et outils techniques, il est possible de mettre en réseau les acteurs de la parahôtellerie. La mise en réseau n'est pas, à priori, liée à un territoire bien défini. Par exemple une cinquantaine d'agences valaisannes ont créé la coopérative CITI pour réaliser un portail de location commun. A une autre échelle, e-domizil SA, dont le siège social se trouve à Zurich, est une entreprise d’e-domizil GmbH à Francfort-sur-le Main et du Switzerland Travel Center STC à Zurich, lui-même filiale commune de Suisse Tourisme et des Chemins de Fer Fédéraux (CFF).  Son but est de proposer une plateforme de commercialisation mettant en réseau des loueurs d'appartements, des tours opérateurs, d’autres plateformes de vente, couvrant ainsi toute la chaîne de services de la parahôtellerie.

L'illustration ci-dessous présente, en jaune, la typologie d’acteurs mobilisés dans la filière « mise en réseau ». Les relations entre ces acteurs identifiés peuvent prendre plusieurs degrés d’intensité et exister sous plusieurs formes : partenariat financier, coopération, échange d’information, etc.

Filière de la parahôtellerie : l’exemple de la filière spécifique au modèle d’affaires « mise en réseau ».

 

 

MODÈLE D'AFFAIRES DE TYPE 3 : INTÉGRATION

Les entreprises qui choisissent le modèle de l'intégration cherchent à réaliser elles-mêmes une grande partie voire la totalité des activités énumérées plus haut. Il s'agit par exemple de la Reka ou de Hapimag. Cette dernière possède les appartements qu'elle met en location. Des initiatives alternatives peuvent aussi émerger, comme par exemple la Fondation Rev’Olèïnna à Evolène, concept de village-hôtel diffus visant à rénover le patrimoine bâti existant pour une mise sur le marché touristique accompagnée de services hôteliers.

L'illustration ci-dessous présente, en jaune, la typologie d’acteurs mobilisés dans la filière « intégration ». Les relations entre ces acteurs identifiés peuvent prendre plusieurs degrés d’intensité et exister sous plusieurs formes : partenariat financier, coopération, échange d’information, etc.

Filière de la parahôtellerie : l’exemple de la filière spécifique au modèle d’affaires « intégration ».

 

MODÈLE D'AFFAIRES DE TYPE 4 : PROJET DE DESTINATION

Certaines destinations mettent sur pied un partenariat local. Elles élaborent une stratégie qui peut aller au delà de la seule location d'appartements. A titre d'exemple on peut citer l’initiative de partenariat propriétaires développée par la commune d'Evolène dans le cadre de sa stratégie de développement économique et touristique ou l'offensive parahôtelière de Scuol Samnaun, soutenue par la Politique régionale suisse. La destination de Scuol Samnaun travaille exclusivement avec e-domizil avec qui elle a un partenariat. Elle fait un effort particulier pour acquérir et conseiller des propriétaires disposés à mettre leurs biens en location. Ce modèle a été poussé à l'extrême dans des destinations comme Moléson ou Mont Tremblant où des sociétés possèdent et gèrent quasiment la totalité de l'offre touristique.

L'illustration ci-dessous présente, en jaune, la typologie d’acteurs mobilisés dans la filière « projet de destination ». Les relations entre ces acteurs identifiés peuvent prendre plusieurs degrés d’intensité et exister sous plusieurs formes : partenariat financier, coopération, échange d’information, etc.

Filière de la parahôtellerie : l’exemple de la filière spécifique au modèle d’affaires « projet de destination ».

 

 

Pour en savoir plus

pour en savoir plus sur la démarche et/ou les résultats, les personnes de contacts sont:

Antoine Perruchoud, IEM +41 27 606 90 69 antoine.perruchoud@hevs.ch